Vive le Festival Emmaüs à Pau-Lescar !

Entre conférences climatiques et concerts éclectiques, avec Puts Marie, Moriarty, Arthur H, Fauve, Zebda…

emmaus1affiche28 et 29 juillet 2015. Des dates à ne pas louper pour faire le plein de concerts – et quels concerts ! – et pour participer à des conférences pire qu’intelligentes et utiles. Où ça ? Au Festival Emmaüs de Pau-Lescar, pardi.

Parlons pratique d’abord : savoir qu’il s’agit de la huitième édition, que la soirée est à 25 euros (pas cher payé), avec un pass à 40 euros (toujours pas cher payé) pour les deux soirées. Vous rappeler que l’an passé, les deux soirées de concerts se sont déroulées à guichets fermés, et qu’en conséquence, il vaut mieux avoir anticipé côté réservation. Que les concerts auront lieu à partir de 16 heures. Et que le village associatif est ouvert de 10 à 22 heures, avec plus de 40 associations à son bord.

Ici, l’état d’esprit vaut autant que la fête. Car fête il y aura, assurément, avec une programmation musicale éclectique, mélange de pop-rock internationale et de chanson française, et “une mixité générationnelle et culturelle à découvrir”, qu’ils disent.

 


MORIARTYLe 28 juillet, dans un ordre de passage encore à définir, vous pourrez écouter Puts Marie, Moriarty, Tricky, The Do, Gojira, Vandal et Logilo DJ set.

Le 29 juillet, ce sera au tour de Barcella, tandis que Les Hurlements d’Léo chantent Mano Solo, Zebda, Arthur H, Fauve, EZ3kiel, et DJ’s Toukadine.

 


FAUVEDu beau monde, assurément. Et il y en aura aussi pour les conférences-débats, en compagnie de Geneviève Azam, économiste altermondialiste, Patrick de Kochko, du Réseau Semences Paysannes, Hervé Le Treut, du Giec, Université Pierre et Marie Curie, Corinne Morel-Darleux, responsable de l’écosocialisme au Parti de Gauche, Jon Palais de Alternatiba Bayonne, Marie-Monique Robin, réalisatrice qui projettera sa “Sacrée Croissance”, ou Désiré Prunier pour une conférence gesticulée “La sortie des fossiles”.

 


02 EMMAUS_Et alors que le 30 novembre prochain, s’ouvrira à Paris la conférence internationale sur le changement climatique, la Cop21, on parlera ici de climat en préambule, avec un thème fort : “Le climat : une urgence, un engagement !” Car les scientifiques n’arrêtent pas de le scander : le temps presse mais la tâche est énorme. Alors autant s’y mettre immédiatement.

Deux jours donc, à la fois pour agir et se divertir. Le tout porté par des bénévoles qui ne comptent pas leur engagement. Espérons que le succès, une fois de plus, couronnera tous les efforts. Un quelque chose nous dit que c’est bien parti…

Informations sur le site Internet du festival

 


Moriarty (Jimmy)

 


Les hurlements d’Léo chantent Mano Solo

 


Arthur H (La caissière du Super)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *