VELIB’ – La start-up fait chuter l’ogre JCDecaux

C’est une surprise : la PME Smoove a décroché le marché des Vélib’ parisiens au nez et à la barbe du géant de l’affichage publicitaire…


La start-up Smoove, basée à Montpellier, a remporté ce colossal marché (1.800 stations et plus de 20.000 vélos) en prenant la place de JCDecaux, qui détenait le marché depuis son lancement, il y a 10 ans, associé à la SNCF et la RATP.

En fait, Smoove, créée en 2008, a constitué un consortium franco-espagnol, Smoovengo, avec quelques poids lourds comme Indigo (ex-Vinci Park), Mobivia (Norauto) et les Espagnols de Moventia.


Aujourd’hui, Smoovengo équipe plus de 26 villes dans 14 pays : Montpellier, Nice, Grenoble, Vacouver, Helsinki, Chicago, Bangkok… L’entreprise compte 38 salariés et a réalisé un chiffre d’affaires de 9 millions d’euros en 2016.

Smoove propose des vélos plus légers, plus solides et, pour un tiers, électriques… C’est ce qui a fait pencher la balance en sa faveur. Dès 2018, il sera proposé des vélos actifs équipés d’une « smoove box ». L’utilisateur pourra commander son trajet directement sur internet ou via l’application mobile, et recevra un code à saisir dans la « smoove box » du vélo pour permettre son déverrouillage.


Une fois le trajet accompli, il lui suffira de ranger le vélo et d’attendre le « bip » de confirmation pour partir.

On pourrait assister à d’autres conquêtes de la part de Smoove dans cette activité qui a parfois du mal à trouver sa place notamment sur le plan économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *