Transhumances musicales très bretonnes

300 artistes à Laàs avec Soldat Louis, Celtas Cortos et Tri Yann…

laas2A la Principauté de Laàs, puisqu’il faut la dénommer désormais ainsi, se tient jusqu’à dimanche la vingtième édition de ses très fameuses et très enviées Transhumances musicales, avec cette année en têtes d’affiche Soldat Louis, Celtas Cortos et Tri Yann.

Pour respecter la tradition, il est d’usage de dédier le festival à un pays ou à une région. Après les Asturies, le Pays de Galles, l’Irlande, la Galice, l’Ecosse et même l’Acadie (Louisiane, Nouveau-Brunswick, Québec), honneur cette année à la Bretagne, avec trois de ses plus prestigieux représentants, Soldat Louis, Tri Yann et le Bagad de Lann-Bihoué.

 


SOLDAT LOUISPour les très rares qui n’auraient pas fredonné sous la douche ou dans une soirée arrosée « du rhum, des femmes et d’la bière, nom de Dieu » Soldat Louis (déjà présent à Laàs en 2008) mérite bien mieux que cette réputation de groupe pour noces et banquets. Sur scène, Renaud Detressan et ses potes font du rock, du vrai, de ceux qui contentent le corps et le reste. Et rendent joyeux. Merci, les gars et à samedi.

 


TRI YANNCe sont Tri Yann et le Bagad de Lann-Bihoué qui auront l’honneur de clôturer l’édition 2015. Là aussi, du lourd. Le Bagad vient de célébrer ses soixante ans de carrière (les musiciens ont changé, c’est sûr) ; proche des Pipe Bands écossais, l’ensemble est considéré comme l’ambassadeur de la musique celtique et de la Bretagne et le 17 mai accompagnera la grande parade.

De son côté Tri Yann assurera l’ambiance côté scène ; pour les amateurs de chiffres, il est devenu le groupe français à la plus grande longévité, avec 44 ans de carrière, devançant les délicieux Frères Jacques (37 ans). Pour les amateurs de bonne musique, il est celui qui a contribué à populariser des airs traditionnels, tels « Le loup, le renard et la belette » ou « Dans les prisons de Nantes ». Voilà côté breton bretonnant.

 


CELTA CORTOSMais ce n’est pas le tout. Car on retrouvera cette année le groupe espagnol Celtas Cortos (samedi), déjà présent en 2009, faisant à l’origine dans le celtique, avant de s’ouvrir au rock, au ska, aux sons de l’Amérique latine. Là encore de la bonne humeur au programme.

 


LAAS TRANSHUMANCES 2Ce vendredi, ne ratez pas la Nuit polyphonique avec une sélection de groupes qui ont marqué 20 ans de polyphonies : Kalakan, Les B.Bop, Cantu Nustrale, Arraya, Boudu les Cop’s, Ardalh, Xiberotarrak, Esta. La soirée sera présidée par Murray Head.

Samedi, place au Tremplin des Transhumances. L’occasion de passer l’après-midi dans le parc du Château, et de profiter de rencontres diverses et inattendues avec de nombreux artistes : Le Berger du Monde, Les Acoustiques Anonymes, C’Dric, The Usuelles Super Heroes et Sarah Kehr Pedehontaa.

Dimanche, ce sera le temps de la Grande Parade des Transhumances, avec la participation du Bagad de Lann-Bihoué.

Au total cette année, 26 spectacles et 300 artistes. Du grand, du grandiose. Normal, pour une Principauté !

Informations sur le site Internet du festival

 


 


 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *