Tout sur le comportement des Français au volant

Un étonnant paradoxe : de meilleurs comportements et pourtant plus de décès sur les routes…

barometre2Voilà, il est sorti du four, il est tout chaud, le 12ème baromètre AXA Prévention réalisé avec TNS-Sofrès sur le comportement des Français au volant.

Son résultat peut surprendre car si les automobilistes de l’hexagone se montrent de plus en plus prudents et abandonnent peu à peu leurs mauvais comportements, avec moins d’alcool et de téléphone au volant, cela ne se reflète pas sur le nombre de morts sur les routes, en augmentation de 14% pour 2016.


BAROMETRE AXA 2Comment expliquer ce paradoxe ? Déjà croire que conduire moins vite, c’est mieux conduire, est souvent une conclusion un tantinet trop hâtive. Ensuite, la multiplication des radars oblige à être vigilants, mais ne fait pas tout. Si les forces de l’ordre ne sont pas au bord des routes, alors certains pensent que la voie est libre et multiplient incivilités et comportements irresponsables.


radars 2Ce n’est pas sur les autoroutes qu’ont lieu le plus grand nombre d’accidents mais bien sur le réseau routier national, où la vigilance est moindre. Résultat il est le plus “accidentogène”. Le rapport AXA pointe aussi sur une vitesse toujours trop élevée en ville, où 46% des conducteurs roulent à plus de 65 km/h, tandis que sur le réseau secondaire, ils sont 24% à rouler à 120-130 au lieu de 90 km/h.

L’erreur du gouvernement est de ne voir que par les radars, les radars, les radars. Sans oublier le comportement des automobilistes, encore trop “laxiste” et du genre”pas vu, pas pris” !

La solution ? Qu’à tous les niveaux, gouvernants comme conduisants, on se responsabilise ! Des êtres humains responsables, conscients, il est vraiment temps !


 

Les principaux résultats

TELEPHONE AU VOLANTAlcool, téléphone au volant et vitesse : des comportements en nette amélioration

Alcool : 23% des automobilistes reconnaissent prendre le volant après avoir consommé 2 verres  d’alcool (vs 28% en 2015, soit une baisse de 5 points).  Ils sont également moins nombreux à conduire après avoir bu 4 ou 5 verres d’alcool (4% vs 6% en 2015).

Téléphone au volant : les Français téléphonent moins en conduisant. Même s’ils sont encore 30% à le faire, la baisse est significative par rapport à l’année dernière (vs 38% en 2015, soit une baisse de 8 points). Ils sont 15% à consulter ou envoyer des SMS au volant (contre 23% en 2015).

Point de vigilance : le smartphone reste malgré tout un danger au quotidien. Près d’un conducteur sur deux déclare l’utiliser souvent au volant pour au moins un usage (appels, SMS, mails, GPS, etc.).


BAROMETRE AXAVitesse : on constate cette année une baisse significative des mauvais comportements liés à la vitesse. Ainsi, sur autoroute, 14% des conducteurs reconnaissent rouler à 160-170 km/h (vs 19% en 2015). Cette amélioration se constate également en ville où ils sont 39% à reconnaître rouler à 65 km/h (vs 44% en 2015).


barometre4Sentiment d’insécurité et comportements à risque : des différences selon le réseau emprunté

Alerte sur les routes nationales et départementales : des constats préoccupants
Sur les réseaux secondaires, les routes les plus fréquentées par les automobilistes, 41% des Français déclarent se sentir en insécurité. En cause : le comportement des autres conducteurs pour 86% des personnes interrogées ; le manque d’entretien des infrastructures (59%) ; la mauvaise signalisation des zones de danger (30%).
Autre constat : plutôt que de respecter les limitations de vitesse, 32% des automobilistes affirment adapter leur rythme de conduite à celui des autres. 25% des Français reconnaissent rouler à 120-130 km/h au lieu de 90 km/h.


CIRCULATION INTERFILES*En ville, un sentiment d’insécurité mais des comportements qui s’améliorent
47% des automobilistes déclarent ne pas se sentir en sécurité en ville en raison d’un trafic dense et de prises de risques liées à l’engorgement urbain. Cependant, cette année et pour la 1ère fois, on enregistre une amélioration  globale sur les 3 infractions principales : 39% des conducteurs déclarent conduire  à 65 km/h  (vs 44% en 2015 soit une baisse de 5 points) ; 47% des automobilistes doublent ou tournent sans mettre leur clignotant (vs 50% en 2015 soit une baisse de 3 points) ; 75% d’entre eux ne s’arrêtent pas au feu orange (vs 78% en 2015 soit une baisse de 3 points), un léger mieux même si la situation reste préoccupante.


AUTOROUTE A65Sur autoroute, un sentiment d’insécurité réduit
Seuls 13% des conducteurs se sentent en insécurité sur autoroute. Des pratiques à risque y perdurent néanmoins : 14% des conducteurs déclarent rouler à 160-170 km/h (vs 19% en 2015 soit une baisse de 5 points) ; 21% des automobilistes reconnaissent doubler par la droite (vs 23% en 2015 soit une baisse de 2 points) ; 33% des conducteurs négligent encore les pauses nécessaires et conduisent sans s’arrêter pendant 4 à 5 heures d’affilée (vs 35% en 2015 soit une baisse de 2 points).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *