TOURISME – Quand le glamping décolle dans le région

Le glamour et le camping se rejoignent dans une nouvelle mode confortable et atypique. Quelques adresses de rêve pour vos prochaines vacances…


On vit une époque formidable. Enfin, des fois, il arrive qu’elle soit formidable. Tenez, sans même le savoir, vous avez déjà peut-être pratiqué le glamping durant vos vacances. Non, il ne s’agit pas d’une énième activité aquatique ou une méthode de relaxation, mais d’un nouveau type d’hébergement touristique, apparenté au camping, de style « tourisme alternatif ».  Glamping = glamour + camping. On explique.


Nombreux en effet sont ceux qui recherchent des solutions plus sympathiques que le traditionnel camping, ses tentes type Trigano, ses sardines qui se tordent, ses barbecues qui s’allument mal et sa faune en tong à la Patrick Chirac. C’est à eux que cette formule s’adresse, sous forme d’hébergements insolites, type cabane, caravane Airstream, chariot bâché, maison arboricole, roulotte, tipi, verdine ou yourte.

Le tout étant mis en place avec un haut niveau de confort, tant en ce qui concerne la décoration, la literie ou la restauration. En d’autres termes, on associe confort et atypisme, et tant qu’à faire respect de l’environnement.


La formule connaît un beau succès en France et autant l’illustrer avec quelques exemples de notre région, tel celui des Nids d’hôtes à Cambo-les-Bains, qui propose des « cabanes perchées » pour 2/3 personnes, à partir de 190 euros la nuit. Trois cabanes installées à 12 mètres de haut, avec un lit rond, douche (les toilettes sont en bas, sinon…). Les plus téméraires peuvent même dormir dans le pigeonnier, à plus de 9 m, avec une vue imprenable sur la montagne.


Et pourquoi se refuserait-on une nuit à Bô Zen Lodge, à Biarritz, en tente de luxe (à partir de 180 euros/nuit), conçu comme une suite de grand hôtel, avec spa privé et cocooning inclus ?


Autre exemple à Hossegor, à Lo Rey du Lac, un lodge en toile et bois pour 4 personnes (à partir de 200 euros le séjour 2 nuits) à quelques pas des plages, dans un parc de 12 hectares en bordure du lac. Ici, pas de chaine hifi ni de télévision, seulement le chant des oiseaux et le spectacle de la nature.


Allez, un petit dernier, pour le rêve : La Téouleyre, à Saint-Julien-en-Born, avec ses tentes lodge 5 personnes (à partir de 80 euros la nuit) à six kilomètres de la plage de Contis, à l’ombre des pins et des chênes…

Il ne vous aura pas échappé que les tarifs sont carrément plus élevés qu’au Camping des Flots Bleus. Le confort, le rêve et les jolis souvenirs sont à ce prix. La prochaine fois, laissez-vous tenter par ces vacances « glamour », que vous n’oublierez pas de sitôt.

Informations sur le site Glamping

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *