Thomas Drouet, notre petit as du kart

Originaire de Bétous dans le Gers, il brûle les étapes…

Dans la famille Drouet, je demande Thomas, pas Minou ni Juliette. Encore qu’à seulement seize ans (ce 17 novembre), il lui  reste encore le temps de se faire un nom et un prénom.
.
DrouetCe qui ne devrait pas trop  tarder, tant l’ado originaire de Bétous, dans le Gers, commence à affoler les milieux du karting national. Un sport qu’il découvre à seulement huit ans, sur le circuit Berdery à Pau-Lescar.
.
Un an plus tard, il se lance dans le grand bain, ou du moins sur la piste. On le retrouve à Lavelanet en catégorie minikart et termine cette année là septième du Championnat Midi Pyrénées et deuxième au Challenge des Circuits, obtenant trois podiums en quatorze courses.
.
Drouet3Suit un long apprentissage, qui le mène aux Championnats de France en 2009, à monter sur quatre podiums en 2010, à cinq l’année suivante, et à remporter le Championnat Midi-Pyrénées et le Championnat Sud en 2012.
.
Depuis, les courses s’enchaînent, entre ses cours de première au lycée de Nogaro, ville célèbre pour sa piste, qu’il ne peut utiliser car son tracé sans trop de virages n’est guère compatible avec le kart.
.
Membre de l’équipe RM Concept, il a gardé son mécanicien préféré, Bertrand, son père, tout comme son numéro fétiche, le 17, le même qu’Ayrton Senna.

Lors de la récente finale nationale Rotax à Angerville, il a frôlé l’exploit en menant les 2/3 de la course, avant de filer dans l’herbe, faute à la pluie. Nul doute qu’il a beaucoup appris ce jour-là.
.
Drouet4Celui qui se dépeint comme têtu, malin et timide fait désormais partie des quinze meilleurs pilotes français de kart. En attendant peut être le jour de toucher son rêve : accéder à la F1, un sommet qui semble pour l’instant inaccessible mais après tout, Senna, Prost, Alesi, Schumacher (qui avait commencé à l’âge de quatre ans), Alonso ou Vettel sont passés par les baquets du kart.
.
Et notre petit champion de Thomas Drouet a encore tout son temps de suivre leur exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *