Thermalisme à Dax doit se réinventer

La première destination française a besoin de se refaire une santé…

thermes ARENESDax, ou le thermalisme à la croisée des chemins. Les chiffres 2014 ne sont pas excellents, et la station thermale affiche un recul de fréquentation, surtout en raison de ses établissements fermés, du Splendid au Jean Nouvel, et de son incapacité à accueillir les curistes. Du coup, c’est à Saint-Paul-lès-Dax ou Saubusse qu’on les récupère en partie.

 


THERMES SARRAILHPourtant, les Dacquois ne perdent pas espoir, et travaillent sans cesse à la refonte d’un modèle attractif autour du thermalisme.

Il suffit de se promener sur le site www.dax-tourisme.com pour en être convaincus. On y trouve une proposition axée autour de la présence de quinze établissements thermaux sur la ville, avec une cure totalement « Sud-Ouest », et des soins en rhumatologie et phlébologie, susceptibles d’intéresser les seniors, toujours plus enclins à se soigner via la voie douce du thermalisme.

 


thermes1Surtout, on tient à rappeler ici que Dax demeure la première destination thermale de France, avec un savoir-faire ancestral et un professionnalisme à toute épreuve.

Sans oublier des produits thermaux performants, une régie des eaux et des boues, et bien d’autres avantages que la station doit aujourd’hui remettre en avant.

 


splendid**Et puisque le Splendid se refait une jeunesse, on se plait à imaginer que la ville entière, à l’image de son monument art-déco, va trouver le moyen de « rebondir » rapidement. Peut-être en jouant sur un peu de modernité et en évacuant très vite l’idée un peu sclérosée du thermalisme à pépé, façon vintage, qui ne correspond plus vraiment à la demande actuelle.

 


SOURCEOD’autant que les voisins de Sourcéo (ex Calicéo) à Saint-Paul-lès-Dax affichent une proposition à la fois moderne et soignée, qui attire, au détriment de la mère du thermalisme, entendre Dax.

Allez une petite cure (de Jouvence) et ça repart, d’accord ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *