Tapis rouge et stars au Zinemaldia

Emily Watson, Alejandro Amenábar, Sienna Miller, Tom Hiddleston, Luke Evans, Ellen Page, Benicio del Toro, Karin Viard, Isabelle Carré et bien d’autres

sanseb2afficheregressionLe Festival international de cinéma de Saint-Sébastien déroule son tapis rouge du 18 septembre jusqu’au samedi 26.

C’est Alejandro Amenábar qui fera l’ouverture en présentant son nouveau film « Regression »,  en première mondiale. Dans les principaux rôles, Emma Watson (Hermione dans Harry Potter), Ethan Hawke, et David Thewlis.

L’affaire se déroule dans le Minnesota en 1990. L’inspecteur Bruce Kenner enquête sur un crime horrible dont la jeune Angela accuse son père, John Gray. John avoue un peu trop facilement et sans conserver la moindre mémoire des faits. On fait alors appel à un célèbre psychologue, le docteur Raines, qui en farfouillant dans la mémoire de John va découvrir un terrifiant mystère qui concerne le pays tout entier.

 


sanseb3acteursregressionCe film marque le retour de l’hispano-chilien Ajejandro Amenábar vers le long métrage, après son film historique Agora en 2010, et surtout au thriller. Tesis, Ouvre les yeux, Les Autres, étaient ses précédents films du genre.

Le réalisateur de talent annonça son homosexualité dans un magazine espagnol en février 2004. C’est lui qui, ce vendredi 18 septembre sera chargé d’inaugurer la 63ème de Zinemaldia, et de présenter son nouveau film. Il y aura assurément foule pour voir Saint-Sébastien se faire son cinéma.

 


WATSONOn attend aussi et surtout, au Zinemaldia, le défilé de stars internationales et on ne sera pas déçus puisque Sienna Miller, Tom Hiddleston, Luke Evans, Ellen Page, Benicio del Toro, Tim Roth, Ricardo Darin, ainsi que nos stars à nous, Karin Viard et Isabelle Carré, sont annoncées sur les marches du Kursaal.

L’un des grands moments sera dédié à la remise du prix Donostia, à l’actrice britannique Emily Watson (à ne pas confondre avec Emma Watson, la Hermione de Harry Potter) qui a impressionné tout le petit monde du cinéma grâce à sa prestation dans « Breaking the Waves », du réalisateur danois Lars von Trier, qui lui valut en 1997 l’Oscar de la Meilleure actrice pour ce film, doublé d’un autre deux ans plus tard, pour « Hilary & Jackie ».

 


sanseb4afficheCe sont 17 longs métrages qui seront présentés à vos yeux ébahis, avec un film qui part en tête pour recevoir la Concha de Oro : « 21 nuits avec Pattie », des frères Larrieu. Et si vous voulez améliorer votre euskara, allez voir « Amama », d’Altier Altuna Iza.

Et comme le disait un présentateur à la télévision dans les années gloubi goulba, « Vive le cinéma ! »

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *