START-UP – L’étonnante Gazelle a roulé !

L’entreprise bordelaise conçoit des voitures électriques hyper légères…


Il y a, ainsi, des rêves précoces que l’on fait tout pour réaliser. Gaël Lavaux, directeur de Gazelle Tech à Bordeaux, semble avoir construit sa vie sur ce modèle exemplaire. Il suffit, pour s’en persuader, de jeter un oeil (et même deux) à son curriculum vitæ.

De ses études d’ingénieur à l’Ecole Centrale de Lyon, ou de son Doctorat de Mécanique à l’Ecole Centrale d’Ecully, avec une thèse sur « L’optimisation robuste appliquée au crash automobile. » De son poste de responsable Hygiène, Sécurité et Environnement chez Exxon Mobil en 2001 à son poste de chef de projet chez Aubert & Duval en 2002, de son poste d’Ingénieur chez Renault pendant sept ans, ou de ses fonctions de chef de projet Moteur Hybride chez Goupil Industrie, jusqu’à la création, en janvier 2014, de sa propre société Gazelle Tech.


C’est là que ça devient passionnant. Gaël Lavaux vit son métier avec intensité : « J’ai toujours été passionné de mécanique et j’ai passé une bonne partie de ma vie à concevoir et fabriquer des véhicules. Cela a commencé à l’âge de 14 ans lorsque j’ai eu la chance de construire une réplique de Lotus Seven avec mon père. Ce fut une expérience extraordinaire qui m’a donné le goût des réalisations concrètes et de la débrouille. »


Car chez Gazelle Tech, on conçoit des voitures plus (beaucoup plus) légères, qui divisent par trois le poids d’une voiture classique. Le prototype qui vient de rouler pour la première fois, ne pèse que 500 kilos et peut parcourir 180 kilomètres avec 4 heures de recharge. Ce gain de poids considérable permet de consommer moins d’énergie. L’objectif est de produire 50 voitures en 2018, et 500 par an en 2020.


Autre innovation, les véhicules seront assemblés dans des micro-usines qui pourront être installées rapidement dans différents territoires. Ces unités locales recevront une dizaine de pièces de structures permettant de faire la montage en seulement une heure. La première micro-usine est programmée pour la fin de l’année à Blanquefort.


Ainsi, pour moins de 20.000 euros, grâce à la mobilisation de plusieurs partenaires et à la fabrication de Gazelle Tech, vous pourrez peut-être vous offrir la toute première voiture « made in » Aquitaine, électrique, en kit et open source. Il nous tarde déjà !


 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *