SECURITE – Pneu hiver: halte aux idées reçues !

Dans cette période hivernale, il est bon de rappeler quelques bases sur ces éléments essentiels pour la sécurité…


La gomme qui compose la bande de roulement a naturellement des propriétés qui dépendent de la température. Il faut, avant tout, savoir qu’un pneu « été » est optimisé pour des températures supérieures à 7°C.

En dessous de cette température au sol, cette gomme durcit (un peu comme un chewing-gum qui devient dur au froid), et perd une partie de ses performances. La propriété d’élasticité de la gomme d’un pneu « hiver » est décalée vers les basses températures. Le caoutchouc qui le compose reste alors souple aux basses températures. Cette modification garantit au pneu « hiver » une meilleure adhérence en conditions hivernales, au démarrage, au roulage et au freinage.


Les pneus « hiver » sont souvent qualifiés de pneus « neige ». A tort, puisque leur usage est plus large comme nous venons de l’évoquer. Ils sont conseillés pour équiper des véhicules circulant dans les « zones blanches », c’est à dire les régions où les routes sont enneigées ou verglacées une partie de l’année.

Pour les autres automobilistes, il existe un bon compromis. Les manufacturiers ont, en effet, développé des pneumatiques « 4 saisons » ou « toutes saisons » qui permettent de rouler été comme hiver dans d’excellentes conditions et en toute sécurité.

Ce type de pneumatique offre à la fois un comportement proche du pneu « été » sur chaussée sèche et un grip amélioré sur chaussée mouillée ou légèrement enneigée. Il bénéficie du marquage M+S ou 3PMSF.


Questions/réponses…

Dégonfler ses pneus est-il recommandé ?
Non. – Les pneus sont optimisés pour fonctionner à une pression recommandée et il est fortement déconseillé de les utiliser à des pressions inférieures aux préconisations des constructeurs.

Dois-je équiper les 2 essieus ?
Oui. – Sur les véhicules tourisme et les camionnettes. Seuls les poids lourds peuvent être équipés uniquement de pneus hiver sur les essieus de traction, car il s’agit essentiellement d’un problème de motricité (essieu moteur).


Les pneus hiver peuvent-ils être considérés « dangereux » en été ?
Non. – Tous les pneus mis sur le marché sont homologués selon les exigences des règlements UNECE n°30 et 54, qui garantissent la sécurité minimale d’usage de ces produits, quelle que soit la période d’utilisation. Pour des performances optimales et pour ne pas augmenter significativement la consommation de carburant, les professionnels recommandent le pneu adapté à la saison.


Quelles sont les recommandations de montage des pneus poids lourd en conditions hivernales ?
La profession recommande d’équiper au moins un essieu moteur avec des pneus actuellement marqués au moins « M+S » pour les véhicules poids lourd en usage en plaine. Dans les zones fortement enneigées, il est conseillé d’équiper les essieux directeurs et moteurs de pneus marqués M+S »


Les marquages…

En Europe, des pneus ont été développés et commercialisés pour des usages spécifiques.
Ils sont identifiés par des marquages propres à chacun de ces usages :

Le pneu hiver est marqué M+S (normes UE). Ce marquage est basé sur une simple déclaration, il n’y a pas de test de validation de la part des manufacturiers.

Le pneu marqué M+S accompagné du logo 3PMSF (3 Pics Mountain Snow Flake) est un pneu Severe Snow. Le marquage 3PMSF fait l’objet d’une homologation sur base de tests normés tel que décrit dans les nouvelles règlementations.

 


Le pneu ICE ou HIVER NORDIQUE est particulièrement adapté à la glace et la neige tassée, il n’existe pas de marquage particulier

Le pneu clouté est réservé à la glace. Il n’existe pas de marquage particulier. Son utilisation est strictement réglementée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *