RÉVOLUTION – L’assurance auto au comportement

« Pay how you drive », c’est un dispositif de tarification qui prend de l’ampleur dans tous les pays…


pay-as-you-drive-3On l’appelle aussi l’assurance automobile télématique. Un nouveau type de contrats propose des réductions sur la prime en fonction du comportement au volant. Il faut pour cela accepter un mouchard à bord.

Selon une étude réalisée par le cabinet Deloitte, ce dispositif pourrait représenter 17% du marché de l’assurance auto en Europe d’ici à 2020, soit plus de 15 milliards d’euros de primes. L’Italie, avec plus de 4,5 millions de polices à fin 2015 (15% du marché de l’assurance auto) est en pointe dans ce domaine.

En France, on en est au début. Seuls Allianz et Direct Assurance se sont lancés dans le « pay how you drive » (payez comme vous conduisez).


pay-as-you-drive-5Deloitte, qui a interrogé plus de 15.000 consommateurs dans 11 pays européens, a enregistré une véritable ouverture du côté des automobilistes qui se disent prêts à partager leurs données et à changer d’assureur.

Tout repose sur une relation de confiance. Pour cela, le contrat doit être transparent et faire apparaître de manière claire les bénéfices que peut retirer l’assuré de ce dispositif. C’est la condition pour faire tomber la réticence à partager ses données : freinage, accélération, tenue de route dans les virages et allure.


pay-as-you-drive-4Pour éviter que ce soit le seul critère du tarif qui attire les clients, les compagnies ne vont pas s’en tenir à l’assurance télématique.

Grâce à ces dispositifs connectés, elles devraient proposer une gamme de services plus large autour de la mobilité, comme l’assistance dépannage gratuite, l’assistance automatique en cas d’urgence ou des services gratuits pour la voiture à partir d’un certain nombre de points récoltés grâce à une bonne conduite.

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *