BON PLAN – Toros y Salsa, la belle feria de septembre

Concerts, descargas, danses, corridas, village de casetas… des milliers de personnes vont venir déguster ce mariage de cultures plein d’alegria…


Du 8 au 10 septembre, le festival Toros y Salsa va enflammer pour la 23e fois les arènes et tout le parc environnant avec une ambiance colombienne. La Ville de Dax va ainsi, une nouvelle fois, devenir le rendez-vous commune des amoureux de la salsa et des aficionados.

« Toros y Salsa est un festival à part, il est le seul festival en Europe à maintenir comme thème centrale  la « salsa dura » comme on la connait à New-York, à  Puerto-Rico ou au Vénézuela » soulignent les organisateurs.


« Depuis trois ans nous tentons d’opérer une transition en douceur vers d’autres genres plus actuels afin d’attirer un public toujours plus diversifié et exigeant. En effet, la salsa évolue au gré des métissages et devient une musique dont les arrangements empruntent de plus en plus à d’autres genres comme le funk, le boogaloo, la pop ou la musique africaine. On parle alors de salsa fusion ».

A la sortie des corridas, tous les festayres se retrouvent autour de la scène centrale au cœur du village de casetas, dans une belle ambiance de convivialité. Toros y Salsa est unique et mérite son succès. A connaître, absolument.

Au programme vendredi 8 septembre

19h30 – Ouverture du festival avec « Baila Mi Salsa » Dj Chimbin (Rotterdam), Dj Malasañero (Madrid) et Dj Guapacha (Cali).

20h30 – « La nuit du Toro », organisée en partenariat avec le Club taurin Boletero.

23h – Concert  Vibes en Pachanga (Venezuela / Colombie). Gerardo Rosales, le parrain, a invité le vibraphoniste colombien Dorance Lorza. Les deux compères ont spécialement retravaillé les thèmes classiques de la salsa colombienne avec de nouveaux arrangements. Pachanga, Cumbia, Guaracha sont au rendez-vous de cette conversation musicale inédite.

1h – Concert Rigo Ruiz y Bomba Caribe (Colombie / France). Le chanteur Rigo Ruiz a débuté, très jeune, sa carrière de chanteur professionnel dans sa ville de Cartagenas de las Indias, berceau de la musique afro-caribéenne. Depuis lors, il n’a de cesse de présenter, avec son groupe Bomba Caribe, un répertoire varié et authentique qui porte haut les couleurs de la salsa traditionnelle colombienne.


Samedi 9 septembre

11h – Grande finale des cocardes
12h – Cours de salsa gratuit au Parc des arènes

17h30 – Corrida avec les toros de Victorino Martin pour Antonio Ferrera, Alberto Aguilar et Emilio de Justo,

19h30 – Concert Yadira Ferrer (découverte / Cuba) Nul ne reste insensible à la voix puissante et charnelle de Yadira Ferrer. Nourrie de musique Yoruba mais aussi de musique classique, elle voue une admiration assumée aux grandes chanteuses de jazz comme Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan, Billie Holiday et Nina Simone. Entourée des meilleurs musiciens, elle saura enchanter le public désireux de s’abandonner au plaisir d’une musique cubaine renouvelée.

22h – Concert « Baila mi Salsa » avec Dj Guapacha (Cali) et Dj Malasañero (Madrid).

23h – Concert Tributo a Cali (Colombie / Venezuela) Jorge Herrera, est originaire de Palmira non loin de Cali la capitale de la salsa colombienne. Ce timbalero et bassiste navigue entre la salsa la plus classique et un latin-jazz créatif qui font de lui un des musiciens les plus recherchés de Colombie. Sur des arrangements puissants et explosifs, sa salsa mêle avec bonheur, Cumbia, Mambo et Descarga pour le plus grand régal des danseurs qui ne pourront rester insensibles à ses compositions énergisantes.

1h – Concert Mercadonegro (première présentation – Suisse / Colombie) Mercadonegro, sur scène, est une tornade de rythmes et de riffs menés par un trio de chanteurs explosifs. Leur salsa, fortement influencée par les rythmes Colombiens, est une invitation permanente à la danse et à la joie. Des cuivres puissants, des percussions éclatantes, des rythmes endiablés. Tous les ingrédients «picante» sont réunis pour leur premier passage à Dax.


Dimanche 10 septembre

11h – Novillada piquée  avec l’élevage Novillos de José Cruz pour Diego Carretero, Jesus Enrique Colombo, Adrien Salenc.

12h – Cours de salsa gartuit au Parc des arènes

17h30 – Mano a mano entre Enrique Ponce et Andrés Roca Rey, avec 2 toros de Nunez Del Cuvillo, 2 toros de Puerto San Lorenzo, 2 toros de Domingo Hernandez

19h30 : Concert : Session Melomanos – DJ Chimbin (Rotterdam), DJ Guapacha (Cali)


21h : Concert Pa’Colombia : une rencontre exceptionnelle entre deux des plus grands « soneros » vénézuéliens. Edgar « Dolor » Quijada est, depuis plus de 20 ans, l’un des plus grands chanteurs au Venezuela. Il n’a jamais succombé aux sirènes de la salsa commerciale préférant sa liberté artistique. Enthousiasmé par le projet proposé par Toros y Salsa, « Dolor » a accepté de participer à cet hommage à la Colombie qu’il chérit.

Orlando Watussi, véritable gentleman de la salsa, est connu pour ses hommages à la Colombie, sa terre d’adoption. Proche de son public c’est un combattant de la « salsa brava », celle de la rue. Invité par les groupes les plus prestigieux, il incarne l’archétype du «sonero» vagabond, ambassadeur de la salsa authentique qu’il défend corps et âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *