FESTIVAL – Hestiv’Oc ouvre sa 13e édition

A Pau, un évènement qui surprend, étonne et surtout rassemble autour des cultures du sud. Il tente le coup d’une installation au quartier de la gare…


Du 18 au 20 août, le festival organisé par Accents du sud durera 1 jour de moins et s’installera au le stade Philippe Tissié, au lieu de la place Royale.

Ce nouveau rendez-vous où l’état d’esprit se veut inchangé offre un espace d’expression de qualité aux artistes présents et la possibilité d’une première scène d’envergure aux créateurs de nouveaux spectacles.


Parfait mélange d’artistes confirmés et de jeunes talents, d’amateurs et de professionnels, Hestivoc est un mariage d’univers artistiques, surprend, étonne, et surtout rassemble.

Autour de la découverte et du partage de la langue occitane, Hestiv’Oc c’est de la musique, du chant, de la danse, du cinéma, de la littérature, de la musique traditionnelle, du sport, de la gastronomie, du théâtre, des spectacles de rue, des fanfares, du cirque, un festival des enfants.


Pour l’ouverture officielle, vendredi, c’est la traditionnelle « cantèra » qu’il faut retenir. Pas moins de 30 spectacles gratuits se succèderont ensuite sur les différentes scènes du festival.

« Nous retrouverons la poésie tribale du quatuor occitan Uèi, le rock épuré et efficace de Papa Gahus, le Pop Rock Folk du groupe montant de la scène catalane 9son et le mélange à cinq voix du languedocien méditerrannéen par Du Bartàs, la puissance d’une musique enracinée entre patrimoine et musiques actuelles d’Artùs, l’ardeur du renouveau du triki-rock basque Huntza et encore le Bal trad ouvert au monde et transcendant les codes établis de Laüsa » annoncent les organisateurs.


Parmi les temps forts…

Vendredi 18 août : concert de Uèi à 21h45, polyphonie électro-tribale (Marseille) ; concert de Papa Gahus à 23h45, rock (Bigorre).

Samedi 19 août, concert de 9Son à 21h45, rumba et timba (Catalogne) ; Artùs à minuit, rock (Gascogne).


Dimanche 20 août : concert de Du Bartàs à 19h, musique méditerranéenne métissée (Languedoc) ; Huntza à 21h30, elektrotxaranga (Bilbao).

Informations sur le site du festival

Photos : Michel Astier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *