Mortalité routière : un appel à la responsabilité

Avec la publication des mauvais chiffres de la sécurité routière, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, veut sensibiliser les automobilistes et accroître la répression…

05 SECURITE ROUTIERE 1Le mois dernier, 360 personnes ont trouvé la mort sur les routes en France, ce qui représente une hausse de 58 par rapport à juillet 2014. Cette augmentation confirme la mauvaise tendance du premier semestre 2015 (1.558 morts, +0,8%), après une année 2014 qui avait déjà vu le nombre de morts sur les routes repartir à la hausse pour la première fois en douze ans (3.384 morts, +3,5%).

Sur les sept premiers mois de cette année, la mortalité routière est en progression de 3,8%, ainsi que le nombre d’accidents (+6,7%), de blessés (+7,7%), et de blessés hospitalisés (+13,8%).

 


SECURITE ROUTIERE 5A la veille du week-end du 15 août, Bernard Cazeneuve, a choisi un hôpital pour lancer « un appel solennel à la responsabilité des automobilistes ». Il a notamment souligné que pour l’automobiliste, il s’agit d’une « responsabilité civique de sa vie, de ceux qu’il transporte et de ceux qu’il croise ».

Le ministre de l’Intérieur a également annoncé que « le volet répressif serait renforcé » et que la prévention serait « un axe majeur » de nouvelles mesures à venir, insistant particulièrement sur le danger de l’utilisation des téléphones portables au volant, ainsi que de l’oreillette désormais interdite.

 


SECURITE ROUTIERE 2Bernard Cazeneuve a mis en cause un ensemble de « comportements inadaptés des usagers de la route ». Ajoutant : « Il y a une hypothèse dont nous devons avoir conscience : avec l’amélioration de la technique, certains ont peut-être trop le sentiment qu’ils sont en sécurité, a fortiori sur un parcours qu’ils connaissent bien. Et donc le sentiment que l’on peut s’affranchir des règles. C’est là que le danger commence ».

En attendant, la prudence reste de mise pendant cette période estivale avec des routes surchargées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *