Marcus Miller, Stephan Eicher, Paul Lay, Bojan Z, Murray Head, Sophisticated Ladies…

Jazz Naturel à Orthez propose une puissante 22e édition…

jazz1Jusqu’au 5 avril se tient la vingtième édition du Festival Jazz naturel. Un anniversaire symbolique qui se devait d’accueillir pour cette occasion quelques têtes d’affiches, dont Murray Head, Stephan Eicher et Marcus Miller. Un Anglais, un Suisse et Américain, entre autres. Orthez devient de plus en plus cosmopolite, du moins en matière musicale.

Pas de blague, le 1er avril ce sont deux Orthéziens qui ont ouvert les festivités au théâtre Planté avec Hervé Suhubiette à l’accordéon sur « Le Grand Manège des petits riens ». Le lendemain, au même lieu, Paul Lay Quartet a interprété son dernier album, intitulé « Mikado » qui a obtenu l’an dernier le Grand prix de l’Académie Charles Cros.

 


jazz3Leur succède ce vendredi 3, à la Moutète (21h) un autre « régional » (puisque implanté du côté de Saucède), son altesse Murray Head, qui curieusement ne s’était jamais produit dans la cité Fébus. Il sera accompagné sur scène par deux Oloronais, Alain Larribet et Sophie Serrougne. Tandis que non loin, au théâtre Francis Planté, vers 22h, le pianiste Bojan Z (il est franco serbe et n’a rien à voir avec Zorro ou Zidane) déroulera ses notes à partir du film de Charlie Chaplin « Les temps modernes ».

 


Stephan EicherLe samedi 4 (la Moutète, 21h), rendez-vous avec Stephan Eicher, inoubliable interprète de son « Déjeuner en paix » (paroles de Philippe Djian), dans un one man show acoustique, intitulé « Und die Automaten » au milieu de ses machines et de son ordinateur. Surprenant, et envoûtant.

 


JAZZ NATUREL ORTHEZ MILLERPour couronner le tout, place sera faite à la Moutète, le dimanche 5 dès 21h à Marcus Miller, le bassiste de jazz fusion, qui collabora avec le dieu Miles Davis sur l’album « Tutu », sa majesté Aretha Franklin, le roitelet Jean-Michel Jarre, la fofolle Mariah Carey, les hiphopeurs Jay-Z et Snoop Dogg ou le toulousain Claude Nougaro (sur Nougayork).

Un monstre de la musique, adulé par la profession et parfaitement inconnu du grand public, malgré ses deux Grammy Awards. Une occasion en or pour les Orthéziens – et ceux d’ailleurs, amoureux de bons sons – de le découvrir sur scène, en même temps que son dernier album, intitulé « Afrodeezia ».

 


Sophisticated LadiesAjoutons pour faire bonne mesure les présences des Sophisticated Ladies, qui feront voyager sur des airs venus de Californie ou de la Réunion (samedi 4 à 17h) et du saxophoniste Stefano di Battista (dimanche 5 à 17h) et accordons-nous sur le fait que le jazz se plaît décidément beaucoup à Orthez.

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *