Mais oui, le moteur à eau, ça marche !

Bosch veut généraliser rapidement le système mis au point…

bosch-3L’équipementier allemand est le seul à proposer l’injection d’eau. Un système qui permet d’économiser jusqu’à 13% de carburant tout en améliorant les performances du moteur. Magique ? Non, innovant…

Bosch est parti du constat que même les moteurs essence les plus modernes gaspillent près d’un cinquième de leur carburant. « A hauts régimes notamment, une partie de l’essence utilisée sert en effet au refroidissement et non à la propulsion du véhicule ».

Avec son injection d’eau, l’équipementier a changé la donne. Lors d’une accélération rapide ou d’un trajet sur autoroute par exemple, l’injection d’eau supplémentaire permet de sérieuses économies de  carburant.


bosch-6« C’est sur les moteurs downsizés à 3 ou 4 cylindres, c’est-à-dire sur les moteurs équipant toutes les voitures courantes de catégorie moyenne, que la  technologie dévoile pleinement son potentiel  d’économie ».

Cette innovation rend aussi les moteurs plus performants. « L’injection d’eau accorde un bonus supplémentaire à chaque moteur turbo (…) Le moteur gagne encore en efficacité  grâce à des angles d’allumage plus précoces. Les développeurs parviennent ainsi à obtenir un surplus de performances, même sur les moteurs des puissantes voitures de course ».

La technologie repose sur un constat simple : un moteur ne doit pas être en surchauffe.
Sur la quasi-totalité des moteurs essence actuels, du carburant supplémentaire est injecté pour éviter cette surchauffe. En s’évaporant, il refroidit des parties du bloc moteur.


bosch-bmwAvec l’injection d’eau, les ingénieurs Bosch mettent à profit ce principe physique en injectant un fin brouillard d’eau dans le conduit d’admission juste avant l’inflammation du carburant. Grâce à la grande capacité d’évaporation de l’eau,  ils refroidissent ainsi efficacement le moteur. C’est pourquoi la quantité d’eau supplémentaire requise est faible. La consommation n’est que de quelques centaines de millilitre d’eau aux 100 km. Le réservoir d’eau compact alimentant l’injection en eau distillée ne doit de ce fait être rempli que tous les quelque 3.000 kilomètres. Un réservoir vide ne constituerait toutefois pas un problème. Le moteur continuerait à fonctionner parfaitement, mais sans couple supplémentaire ni baisse de la consommation obtenus grâce à l’injection d’eau.

Le premier véhicule routier fabriqué en série à disposer de ce système est la BMW M4 GTS. Bosch compte bien accélérer la généralisation de cette innovation importante.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *