Les stars sur le tapis rouge de Donostia

Sigourney Weaver, Monica Bellucci, Richard Gere, Hugh Grant, Ethan Hawke et bien d’autres au Zinemaldia…

zinemaldiaIl n’y a pas à dire, de l’autre côté de la Bidassoa, on sait faire les choses. Exemple, le prochain Festival international de Saint-Sébastien, qui célèbre sa soixante-quatrième édition du 16 au 24 de ce mois, pourra compter sur la présence de trois méga étoiles du septième art : Popeck, Cauet et Dorothée. Oups ! Pardon, ça nous a échappé : non, en fait ce seront Sigourney Weaver, Monica Bellucci, Richard Gere, Ethan Hawke et Hugh Grant. Belle affiche, hein ?


monica-bellucciAvec pour chacune de ces vedettes des raisons différentes de se rendre du côté de la Concha. Ainsi Richard Gere, qui connaît bien les lieux pour y être déjà venu deux fois, ne présente-t-il aucun film, mais entend profiter de sa notoriété et de son aura pour défendre la cause des sans-abris, bouddhisme oblige.

De même Hugh Grant aura bien de la peine à se repérer, puisqu’il n’avait pas foulé le sol du Guipúzcoa depuis 1988, alors qu’il était loin d’être connu. Seule parmi ces méga vedettes Monica Bellucci a un film à défendre, puisqu’elle est à l’affiche de « On the Milky Road » d’Emir Kusturica, qui concourt dans la catégorie des « Perles » du festival.


ethan-hawkeLe point d’orgue aura lieu avec la remise de deux prix à deux monstres sacrés : un premier prix Donostia à Ethan Hawke qui présentera (hors concours » son dernier film « Les Sept Mercenaires »).


ss2segourneyEt l’autre prix Donostia à l’actrice américaine Segourney Weaver (66 ans, mais qui ne les fait vraiment, mais vraiment pas), pour l’ensemble de sa carrière, bien qu’elle soit aussi à l’affiche d’un film présenté lui aussi hors concours, « Un monstruo viene a verme », de Juan Antonio Bayona. Si on se souvient de ses prestations dans « Alien » ou « Avatar », les habitués du festival remarqueront qu’elle vient à Saint-Sébastien pour la troisième fois. Mais ce coup-ci, c’est pour recevoir une statuette. A défaut d’Oscar…


ss4cousteauSi l’on précise que le film consacré à Cousteau, « L’Odyssée » projeté en première mondiale clôturera le festival, qu’on y découvrira « Snowden », d’Oliver Stone (qui devrait faire couler bien de l’encre, car narrant la vie d’Edward J. Snowden, celui qui a révélé les secrets de la NSA américaine), et que Bertrand Tavernier inaugurera le premier Zabaltegi-Tabakalera, on aura merveilleusement survolé le sujet.


ss1Mais le mieux pour les amoureux du cinéma, c’est bien sûr d’aller fait un saut vers Saint-Sé !

Informations sur le site du Zinemaldia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *