Les contrôles techniques sous pression de l’Europe

Des normes nouvelles sont imposées. D’autres mesures pourraient suivre…

03 CONTROLE 2Les centres de contrôle français vont devoir changer une grande partie de leur matériel d’ici le mois d’avril pour répondre aux nouvelles normes édictées par l’Europe. L’objectif est de limiter les risques de fraude en sécurisant les données qui seront cryptées et transmises en temps réel avec des appareils plus performants.

Résultat les 6300 centres de contrôle français vont devoir investir chacun en moyenne 7.000 €, et pour certains l’ardoise pourra monter jusqu’à 20.000 €. Bien évidemment, ces établissements qui proposent déjà des prix très tendus, vont devoir répercuter une augmentation sur leur tarif de l’ordre de 3 € à 5 € par contrôle.


03 CONTROLE*Parallèlement, trois mesures importantes sont dans les tuyaux européens pour une application vers 2019. D’abord, l’obligation d’effectuer un contrôle de pollution plus poussé, tous les ans, qui pourrait coûter environ 30 €. Ensuite, il est envisagé une immobilisation immédiate du véhicule dans le cas où la voiture serait en très mauvais état.

Enfin, les autorités européennes voudraient imposer une vérification du kilométrage du véhicule à chaque visite. Le but est de permettre l’établissement d’un historique kilométrique pour lutter contre les manipulations de compteurs. On estime que les compteurs de 5% à12% des voitures d’occasion seraient trafiqués.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *