Le rendez-vous d’Hestivoc à Pau

Un mariage d’univers artistiques, qui surprend, étonne, et surtout rassemble…

hestivoc1afficheDeu 20 dinc 23 d’aost 2015, la cultura nosta dab plaser ! Là va s’arrêter notre prestation du jour en occitan, car l’annonce est d’importance et il vous faut tout comprendre. Résumons : le 11ème festival Hestivoc est là jusqu’au 23 août.

Un nouveau rendez-vous où l’état d’esprit se veut inchangé : un espace d’expression de qualité aux artistes présents (300) et la possibilité d’une première scène d’envergure aux créateurs de nouveaux spectacles.

Parfait mélange d’artistes confirmés et de jeunes talents, d’amateurs et de professionnels, Hestivoc est un mariage d’univers artistiques, surprend, étonne, et surtout rassemble.

 


HESTIVOC KADRACAutour de la découverte et du partage de la langue occitane, Hestivoc c’est de la musique, du chant, de la danse, du cinéma, de la littérature, de la musique traditionnelle, du sport, de la gastronomie, du théâtre, des spectacles de rue, des fanfares, du cirque, un festival des enfants…

Nouveauté de cette onzième édition, Hestivoc investira un nouveau lieu, plutôt du genre inattendu, en accueillant un spectacle de danse sur l’esplanade du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques. Pour l’ouverture, une “cantèra” géante à ne manquer sous aucun prétexte.

 


BOMBES 2 BALMais les surprises ne s’arrêteront pas là. Il y aura les incontournables de la scène occitane : le phénomène Lou Dalfin, les Bombes 2 Bal, Brick à Drac, et bien entendu Los Pagalhós. Côté découverte, deux créations seront mises à l’honneur autour du projet “Medin’Aqui”, avec le toulousain Guillaume Lopez, jazz et musiques du monde et du Maghreb ; tandis que le 21 août, ce sont les rythmes brésiliens de Rita Macedo Trio qui seront sur le devant de la Grande Scène dans un bal forró, tradition populaire du Brésil, avec toutefois quelques accents toulousains.

De nouvelles régions rejoindront les actuelles avec le Comté de Nice et la Galice, représentée pour la première fois par le latino ska de Dakidarria. Vous l’aurez compris, tout cela n’engendrera ni lassitude ni morosité.

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *