Le Printemps de l’Académie Ravel à Saint Jean

Du beau, du grand, du majestueux, et du jeune aussi…

ravel2Le printemps, c’est Vivaldi. On l’a assez appris en classe. Sauf qu’à l’Académie Ravel, c’est un moment dédié à l’ouverture des portes, à la présentation des lauréats de la saison passée qui sont invités à se produire à l’Auditorium de Saint-Jean-de-Luz, pour seulement quatre jours.

Une occasion unique de retrouver ces musiciens de demain, qui sont déjà d’aujourd’hui dans un cadre qui leur est cher.

Du russe pour débuter le jeudi 23 (20h30), avec au programme Prokofief et Tchaïkovski, interprétés au piano par Olga Kirpicheva et Vincent Planès, le Trio Medici et au violoncelle Lidy Biljdorp, qui est actuellement l’élève de Gary Hoffman à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, à Bruxelles.

 


ACADEMIE RAVEL 2De la musique française pour continuer, le vendredi 24 à 18h (10 euros), avec trois figures majeures de notre pays, dans la tourmente de la Première Guerre mondiale : Camille Saint-Saëns, Vincent d’Indy et Paul Dukas. Avec les illustrations musicales et les commentaires de Jean-François Heisser.

Si les fonds vous manquent, tant ce jour-là que le lendemain, auront lieu des répétitions publiques, avec entrée libre, menées par Vladimir Mendelssohn et Vincent Planès.

 


ravel4Le samedi 25 avril, à 20h30, Lidy Biljdorp, Jean-François Heisser et le Trio Medici se retrouveront sur scène sur du Zoltan Kodaly, du Mozart et Antonin Dvorak, sur lequel interviendra le Quatuor Akilone (tous des anciens élèves de Mendelssohn, comme on se retrouve !). Entrée : 18 euros, gratuit pour les moins de vingt ans.

Enfin le dimanche 26 avril, à 17h, Quatuor Akilone, Trio Medici, lauréats de l’Académie l’an dernier, et Vladimir Mendelssohn se retrouveront sur Franz Schubert, Béla Bartok et Beethoven.

Du beau, du grand, du majestueux, et du jeune aussi. À ne pas manquer !

 


Lidy Biljdorp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *