Le Mondial du transport intelligent à Bordeaux

Jusqu’à ce vendredi, on peut même tester des voitures autonomes sur la route…

VOITURE AUTONOME 6L’ITS World Congress se déroule pour la première fois à Bordeaux, depuis lundi. Plus de 3.500 congressistes de 60 pays sont présents à cet événement qui a pour thème : plus d’espace pour une mobilité plus durable, avec de très nombreuses innovations au menu autour des applications satellitaires. Le défi est de connecter les différents modes de transport entre eux pour apporter plus de sécurité en respectant l’environnement.

Bien entendu, tout le monde a les yeux tournés vers les voitures autonomes qui devraient commencer à être commercialisées dès 2020. A l’aide de nombreuses caméras et de laser, ces véhicules du futur observent tout l’environnement de la voiture et repèrent chaque risque d’accident avec un autre véhicule, un cycliste ou un piéton, pour intervenir instantanément sur les commandes de la voiture. Ces dispositifs représentent un immense espoir pour sauver des milliers de vies sur les routes.

 


VOITURE AUTONOME 3Pour la première fois en France, plusieurs prototypes ont eu l’autorisation de circuler au milieu des autres voitures dans le secteur de Bordeaux-Lac. Autre première, pour l’ouverture de ce congrès mondial, le groupe PSA a fait rouler une C4 Picasso de Paris à Bordeaux sans intervention d’un conducteur.

De son côté, Akka Technologies, qui a une antenne à Mérignac et une à Toulouse, dévoile son « Link in City », un prototype développé avec le conseil régional d’Aquitaine, bourré d’innovations au niveau des services et de la connectivité à l’intérieur de la voiture. Par exemple, il est possible de projeter dans l’habitacle des images en 3D des points d’intérêts de la ville.

 


03 VOITURE AUTONOME3Vedecom, institut de transition énergétique, regroupant des constructeurs (Renault, Peugeot…), des équipementiers comme Valéo et des instituts de recherche fait rouler pour la première fois son véhicule autonome en circuit ouvert. Quant à l’Université de Belfort, elle fait une démonstration de synchronisation de 3 véhicules autonomes à une intersection, sur un parcours fermé en forme de huit.

Surfer sur Internet, participer à une visioconférence, acheter des billets pour un spectacle… de très nombreux services seront disponibles à bord dans ces voitures, seulement quand le mode autonome sera activé. Sécurité oblige.

 


COMPASSA ce congrès de Bordeaux, il est également question de route intelligente. On peut notamment découvrir le projet européen Compass 4D, expérimenté dans 6 villes européennes dont Bordeaux. Le dispositif est basé sur des boitiers qui peuvent envoyer des informations et des conseils vers les voitures. Installés sur les feux tricolores, ils avertiront les conducteurs pour qu’ils ralentissent parce que le feu va passer au rouge, ou au contraire pour qu’ils maintiennent leur vitesse parce qu’il va virer au vert. Pour ce congrès, ces boitiers ont été installés sur 13 carrefours dans l’agglomération bordelaise, et une vingtaine de voitures a été équipée pour permettre des démonstrations.

 


 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *