L’aéroport de Pau est très convoité : les gros sur les rangs

Pau-Pyrénées se cherche un gestionnaire. Y aura t-il des synergies avec Tarbes et/ou Biarritz ?

AEROPORT DE PAULe Syndicat mixte, propriétaire du site béarnais, a ouvert les candidatures pour le renouvellement de la délégation de gestion de l’aéroport, aujourd’hui assurée par la Chambre de commerce et d’industrie Pau-Béarn.

La CCI sera candidate à sa succession, avec probablement des partenaires. Les grands opérateurs su secteur devraient également se manifester. Derrière cette attribution, la logique voudrait que se profilent des synergies avec Tarbes et/ou Biarritz. Rien n’est moins sûr.

Les candidats ont jusqu’au 31 mars pour déposer leur dossier, et le nouveau délégataire prendra les choses en main le 1er janvier 2017. Ce sont les représentants des collectivités territoriales qui décideront, via le syndicat mixte propriétaire.

 


aeroport pauCette décision est capitale à plusieurs titres. D’abord, parce que le développement de l’aéroport béarnais est un pièce maîtresse dans la construction de l’avenir de l’agglomération paloise et de tout le Béarn. Ensuite, parce qu’il semble de plus en plus indispensable que Pau, Tarbes et Biarritz trouvent des synergies, voire même des mutualisation. La complémentarité de leur positionnement et de leur clientèle de base est un atout fort face aux grosses machines que sont Bordeaux et Toulouse.

Dans les années qui viennent, le transport aérien va poursuivre sa révolution, sous la pression notamment des compagnies low-cost, et les « petits » aéroports comme Pau, Biarritz et Tarbes devront largement évoluer pour saisir de nouvelles opportunités. Le rapprochement éventuel entre ces 3 entités est un véritable serpent de mer, et c’est bien dommage.

S’il est encore trop tôt pour savoir qui sera candidat, on peut aisément imaginer que les principaux opérateurs du secteur seront sur les rangs, dont le canadien SNC Lavalin (qui gère Tarbes), mais aussi Vinci, Véolia, Egis, Kéolis… On peut aussi imaginer des alliances entre certains groupes et avec la CCI pour emporter le marché. A noter que Biarritz est géré par le syndicat mixte.

Affaire à suivre de près…

One thought on “L’aéroport de Pau est très convoité : les gros sur les rangs

  1. Le jour où messieurs les politiques laisseront leur ego au placard et penseront au bien être de la population tout en réalisant des économies, tout ira nettement mieux.

    Car, depuis longtemps, un aéroport commun Lourdes-Pau sur le plateau de Gers serait, notamment grâce à Lourdes (aéroport de charters le plus important après Paris), une plate forme efficace, rentable, économique et qui prendrait de plus en plus d’importance.

    Mais, messieurs les Tarbais, qui n’y sont pour pas grand chose (car ce n’est pas le Tarbes Paris qui va développer l’aéroport), comme les Palois du reste, ils veulent être le Chef. Résultat, comme toujours, chacun dans son coin et tout va de plus en plus mal. Mais il est vrai qu’il est facile d’être large et généreux avec l’argent du contribuable.De plus qu’il ne risque pas la faillite.Cà n’est plus rentable, ce n’est pas grave, on refile le bébé à un organisme privé en le bradant et tout redevient plus cher pour l’usager. Ce n’est pas un problème. Vous avez déjà vu un politicien faire des insomnies, sauf en période électorale où il faut sauver son siège.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *