La volaille en majesté à Saint-Sever

Festivolailles met le chapon à l’honneur le chapon, sous la houlette de Michel Guérard

FESTIVOLAILLES 3Et c’est parti pour « le grand rendez-vous du public, de la gastronomie et des éleveurs fermiers » ! Réservez votre week-end du 28 et 29 novembre, car à Saint-Sever, ça va caqueter ferme, ou charnu, comme on veut, pour la grande fête de la volaille fermière (et du foie gras, tant qu’à faire).

Avec cette année à l’honneur le chapon. On en salive déjà. Et la présence effective de Michel Guérard, qu’on ne présente plus.

 


FESTIVOLAILLES 5Presque pile plume avant Noël, c’est toute la volaille de Chalosse qui va être mise à l’honneur, dindes, chapons, chapons de pintade, poulardes fermières, en exposition par les éleveurs, en vente sur le marché, en dégustations cuisinées au concours des cordons bleus, ainsi que dans les restaurants ou sous les chapiteaux (chauffées, merci d’y avoir pensé).

Attention, c’est parti ! Samedi 28 novembre, à 9h, ouverture du marché gastronomique, place du Tour du Sol, puis une heure plus tard celle de l’expo volailles au cloître de l’Abbaye ; à 10h30, recette de la dinde au whisky par les baladins de Haut-Mauco.

 


FESTIVOLAILLES 7Et à 11h, cérémonie d’ouverture des Festivolailles 2015, avec remise des prix du concours technique des volailles d’exception. A midi, on mange, des repas « gastronomiques » dans les restaurants de la ville et les chapiteaux associatifs.

A 14h, concours de cuisine, réservé aux amateurs, sous la présidence de Michel Guérard, où les gagnants des six éditions précédentes s’affronteront. On s’amusera aussi, puisqu’au cloître se tiendra le bal musette de la guinguette. Le soir, dîner en ville, pas besoin de le préciser.

 


FESTIVOLAILLES 8Dimanche, rebelote. Ouverture du marché à 9h, une heure plus tard celle de l’expo de volailles déguisées et à 10h30 messe gasconne et bénédiction des éleveurs, tandis que la banda fera retentir ses flonflons.

A 11h30 se tiendra le grand concours des écoles de cuisine, sous l’œil critique et tout autant bienveillant des trois mousquetaires Michel Guérard, Michel Trama et Jean Coussau. Puis repas dans la ville, comme la veille, intronisations réalisées par la confrérie des Jabotiers, en la salle capitulaire, bal musette, marionnettes géantes, chœurs d’hommes, danse country, démonstration de chiens de bergers, n’en jetez plus, y’en aura pour tout le monde, ma poule.

 


volaille1Et du monde, il y a des chances d’en avoir, battant le record des 10.000 visiteurs gourmands

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *