A SAVOIR – La voiture autonome va révolutionner les métiers

Si la voiture sans conducteur va changer la vie des automobilistes, elle oblige les assureurs et les carrossiers à anticiper l’énorme bouleversement qui touchera leur profession…


securite-routiere-7On annonce l’arrivée de la voiture 100% autonome avant 2030, mais d’ici là la multiplication des dispositifs d’assistance du conducteur va devenir une réalité, avec comme principale conséquence (espérée), la baisse spectaculaire du nombre d’accidents et de morts ou blessés graves sur les routes.

Certains experts annoncent une chute de 80% de la sinistralité d’ici 2030. Ce qui implique un bouleversement complet du modèle économique pour différentes professions, et en premier pour les assureurs et les carrossiers.


07 ASSURANCE 4Il faut savoir que 60% du chiffre d’affaires des carrossiers est lié à l’assurance automobile. Et à terme, même si cela met plus de temps que prévu, il est admis que plus de 80% de l’activité automobile des assureurs va disparaître. Or, l’assurance auto représente près de 60% de leur activité. On imagine donc les enjeux de cette période marquée par des évolutions technologiques spectaculaires.


07 ASSURANCE 5A un horizon de 10 à 15 ans, les assureurs et les carrossiers devront avoir déjà mis en place de nouvelles activités pour compenser cette chute inévitable du nombre des accidents de la route. Rien à voir avec les conséquences de l’actuelle baisse du kilométrage moyen, de l’amélioration des comportements routiers ou de la peur croissante du contrôle qui génèrent un recul de 5% par an de la sinistralité.


ac-autonomeTrès rapidement, l’évolution de l’accidentologie va se faire sentir avec le développement de véhicules semi-autonomes, qui embarquent une armée de radars et de caméras pour réduire les risques. On s’attend ainsi à une baisse de ces petites collisions qui représentent 75% des réparations en atelier.

Tout cela est inéluctable. Cependant, beaucoup de surprises pourraient intervenir. N’y aura t-il pas davantage d’accidents dus à la cohabitation entre véhicules anciens et véhicules autonomes ? Par exemple, une voiture autonome, en freinant beaucoup plus vite, ne risque t-elle pas une collision avec une voiture classique qui la suit ?


CODE ASSURANCEComment évoluera la législation ? En cas d’accident d’un véhicule autonome, comment savoir si le conducteur était ou non en état de vigilance ? Comment accéder aux données nécessaires pour établir la responsabilité, si ce n’est, comme le demandent déjà les assureurs, en s’assurant à la fois du libre accès aux données et de la garantie qu’elles ne peuvent être modifiées ?


VOLVO AUTONOME 2Le développement de la voiture autonome devrait être moins rapide en France que dans d’autres pays, en raison de l’inertie du renouvellement des voitures et de l’importance du marché de l’occasion.

Mais les assureurs travaillent déjà sur l’avenir. Si la voiture classique doit disparaître, la mobilité a toujours de l’avenir. Ainsi, des groupes comme la MAIF préparent des produits d’assurance de trajets multimodaux. Il s’agit d’assurer tous les types de déplacement : des transports en commun au co-voiturage en passant par l’auto-partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *