La voiture autonome mieux qu’un Rafale

Elle bénéficiera d’un logiciel quatre fois plus puissant que celui d’un avion…

VOLVO AUTONOME 2Dans la course à la voiture sans conducteur, les constructeurs mettent au point des systèmes particulièrement puissants. Ainsi, le logiciel conçu par Mercedes pour sa Classe E pour permettre un stationnement autonome comprend à lui seul 4,5 millions de lignes de codes.

En comparaison, les dispositifs embarqués dans un Airbus en comptent 20 millions, et dans un avion de chasse comme le Rafale, 24 millions.


VOLVO AUTONOME INTEt les experts considèrent que les logiciels qui équiperont les voitures 100 % autonomes monteront à plus de 80 millions de lignes de code. Ces véhicules seront en mesure de rouler dans le trafic réel, en toutes circonstances sans l’intervention de l’être humain. Les premiers modèles de voitures autonomes devraient être commercialisés dès 2019 sur le marché américain puis en Europe.


VOLVO AUTONOME 6La plupart seront des modèles classiques équipés de capteurs numériques spécifiques leur permettant d’obtenir un grand nombre de données, qui sont ensuite traitées par de puissants logiciels embarqués.

Ces derniers reconstituent la situation routière 3D par reconnaissance de forme puisqu’ils sont capables d’identifier le bord de la chaussée, les panneaux routiers présents en bordure de route, les autres véhicules, les obstacles qui se dressent face à eux, etc.


VOITURE AUTONOME 6Grâce à cette connaissance très précise de l’environnement de la route, les logiciels utilisent des algorithmes d’intelligence artificielle capables de décider d’actions de pilotage : tourner, accélérer, ralentir… Ces dernières sont alors concrétisées par des systèmes permettant de contrôler le volant, l’accélérateur, le frein et les différentes composantes utiles à la conduite du véhicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *