INSOLITE – Offrez-vous des morceaux du bel oiseau blanc

Vente aux enchères exceptionnelle à Toulouse avec plus de 1.000 pièces du Concorde du menu illustré par Christian Lacroix jusqu’aux pneus…


CONCORDE 2Qu’ils furent – et sont encore – nombreux, les amoureux du bel oiseau blanc, le Concorde ! De lui, Claude Nougaro, le poète et chanteur, dit un jour : « Si on me donnait un Concorde ? Je le poserais au centre d’un grand parc, pour le faire admirer, comme une œuvre d’art. Et j’organiserais autour un grand spectacle, avec des hymnes bouleversants à l’amitié humaine. »


concorde1Il s’en est passé du temps et des nostalgies depuis le 11 décembre 1967 où le premier prototype, Concorde 001, sortit des hangars toulousains, jusqu’au 3 juin 2003 où il effectua son dernier vol de New York à Paris. Celui qui a tant fait rêver occupera encore la première place dans les cœurs en ces jours d’automne 2016.


 

concorde4Car la ville de Toulouse, qui a vu naître le mythique supersonique européen, accueille une nouvelle vente aux enchères exceptionnelle des pièces de collection liées au Concorde ces 3, 4 et 5 novembre prochains à l’Hôtel des Ventes Saint-Aubin, en bordure du Canal du Midi, au cœur de la ville rose.

Toutes les informations sont disponibles sur le site du commissaire-priseur Marc Labarbe.


CONCORDEEn tout, ce sont plus de 1.000 lots qui sont proposés à la vente. Instruments de bord (anémomètre, machmètres, horizon de vol…), des pièces mécaniques et des souvenirs de l’époque glorieuse du Concorde, tels que maquettes ou couverts, entre autres. Pièces de structures, sièges, complèteront l’ensemble.


concorde-menuEstimations comprises entre 15 euros et 7.000 euros pour les pièces les plus recherchées, il y aura de quoi faire plaisir aux amoureux à petit budget, avec un menu Concorde Air France illustré par Christian Lacroix ou Raymond Moretti (estimation entre 50 et 80 euros), ou cette assiette dessinée par Andrée Putman (150-300 euros).

Les plus audacieux pourront oser les fauteuils, un pneu voire même un lavabo.


concorde2

Concordescopia

Toutes les pièces sont exposées à l’Hôtel des Ventes Saint-Aubin jusqu’au dimanche 30 octobre.

Amoureux d’aviation, nostalgiques du bel oiseau blanc, amateurs de beaux objets, simples curieux, entrez en « concordance » avec la passion…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *