INNOVATIONS – Les équipementiers prennent la main

La révolution de la voiture autonome change la donne du paysage automobile. Des entreprises comme Bosch espèrent se tailler la part du lion…


Dans les années à venir, les constructeurs traditionnels auront fort à faire pour ne pas se laisser déposséder des sources de croissance. Les équipementiers veulent les cantonner au design et à la mécanique pour piloter les nouveaux systèmes technologiques, porteurs de développement et de marges.


L’Allemand Bosch a donné un gros coup d’accélérateur pour maîtriser l’interconnexion de la voiture avec son environnement : l’un des enjeux majeurs de la mobilité du futur. Comme les autres équipementiers, il travaille sur les liaisons entre la voiture et différents sites : le domicile, le lieu de travail, des commerces, des lieux publics…

Grâce aux technologies liées au smartphone, les voitures vont pouvoir entrer dans l’univers de l’intelligence artificielle globale. Et avec l’interface homme machine (IHM), la voiture prendra largement le pouvoir libérant du temps pour le conducteur.


Selon l’étude « Connected Car Effect 2025 », réalisée par Bosch, les personnes qui roulent souvent pourraient récupérer plus d’une centaine d’heures de trajet pendant les quelles il faudra leur permettre de surfer sur la Toile, d’envoyer des mails, de chatter, de se distraire…

Les commandes sur écran vont être facilitées par le processus de gestuelle à retour haptique : des capteurs à ultrasons produisent une résistance perceptible lorsque le conducteur effectue un geste dans la zone surveillée par la caméra. Les risques de perte d’attention du conducteur seront considérablement réduits dans la mesure où il n’aura plus à toucher un écran pour lancer ses commandes.


Mais même en cas d’utilisation de l’écran, ce dernier pourra générer un retour haptique en vibrant. Le conducteur aura ainsi des sensations équivalentes à celles de boutons qui le guideront vers la fonction recherchée sans détourner son regard de la route.

Parmi les nouveautés technologiques, notons la Driver Monitor Camera. Elle détecte le conducteur qui entre dans la voiture puis l’identifie pour faire les réglages adaptés à son profil et à ses goûts. Cela va de la position du volant et des sièges, jusqu’à la température, les lumières d’ambiance et d’affichage ou encore la musique.


Il sera aussi possible de lancer des commandes concernant la maison ou le bureau : verrouillage des portes et mise en route du dispositif d’alarme, vérification du contenu du réfrigérateur, réglage du chauffage ou de la climatisation. La voiture pourra également dialoguer avec le garage pour planifier une révision ou une réparation.

Bien entendu, toutes les fonctions ayant déjà été mises en service seront disponibles : recherche d’une place de stationnement disponible, surveillance du mouvement des paupières du conducteur pour repérer tout signe de fatigue, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *