Hôtel du Palais : la Ville a choisi son fiancé

A Biarritz, négociations exclusives avec le leader mondial de l’hôtellerie de luxe, le canadien Four Seasons

HOTEL PALAIS 3Si on ne peut pas encore parler de mariage, c’est plutôt à l’annonce de fiançailles entre la ville de Biarritz et le groupe canadien Four Seasons qu’a unanimement voté le conseil d’administration de la Socomix (société d’économie mixte de l’Hôtel du Palais) et applaudi l’ensemble du personnel de l’Hôtel du Palais.

Suite à l’appel à candidatures, lancé il y a un an pour la passation d’un contrat de gestion de l’Hôtel du Palais de Biarritz, une vingtaine des plus importants groupes hôteliers de luxe dans le monde se sont mis sur les rangs.


 

VEUNACLa ville de Biarritz et la Socomix propriétaires des murs et du fond de commerce, ont mené de nombreuses auditions avec les différents candidats à la gestion du palace biarrot et après une première sélection de six groupes la finale a opposé l’américain Star Wood et le canadien Four Seasons.

Dans son for intérieur Michel Veunac espérait bien un futur mariage avec le leader mondial de l’hôtellerie de luxe, mais il attendait des preuves d’amour supplémentaires. Rassuré par la volonté et les engagements du séduisant canadien, le maire de Biarritz a pu enfin déclarer : « Le lauréat est Four Seasons ».


FOUR SEASONS GEORGE VLe futur gestionnaire de l’Hôtel du Palais, né à Toronto en 1960 avec pour père Isadore Sharp, gère actuellement 96 hôtels dans 41 pays, dont deux palaces en France, le George V à Paris et le Grand Hôtel de Saint Jean Cap Ferrat entre Nice et Monaco.

Propriété du prince Al-Walid ben Talal d’Arabie saoudite à 45%, de Bill Gates à 45% et de son fondateur Isadore Sharp à 10%, le groupe canadien a la réputation de savoir dynamiser ses hôtels tout en sauvegardant l’âme et le patrimoine des lieux.


HOTEL PALAISMaintenant vont démarrer les négociations exclusives entre la Socomix et Four Seasons pour la mise en place d’ici la fin de cette année d’un contrat de gestion de l’Hôtel du Palais. Si les grandes lignes du contrat de mariage sont connues, il reste aux deux parties à affiner les détails de leurs relations avant la lune de miel.

De bon augure pour les futures négociations, Four Seasons, contrairement à ses pratiques, accepte de payer un « key money » (droit d’entrée) dont il ne demandera pas le remboursement habituel sur le volume d’affaires.


HOTEL PALAIS 4Four Seasons va donc apporter son savoir-faire et sa puissance commerciale dans le monde du luxe. Mais le groupe a des exigences, avec notamment la construction d’une deuxième piscine dans les jardins et la mise aux normes de l’ensemble de l’hôtel. Pour cela, la Socomix, qui reste avec la Ville propriétaire des lieux, devra engager des travaux de rénovation à hauteur de 50 millions d’euros après avoir ficelé le montage financier de l’opération. Le chantier débutera dés 2017 : à l’extérieur durant les mois de fermeture, et par tranche à l’intérieur du palace.

« Four Seasons mérite l’Hôtel du Palais et l’Hôtel du Palais mérite Four Seasons » : une belle déclaration d’amour signée Michel Veunac qu’il a cependant accompagné d’une précision sur sa volonté de veiller au maintien des droits et des avantages des salariés et à la sauvegarde de l’âme du lieu.


HOTEL PALAIS 5L’arrivée de Four Seasons doit permettre à l’Hôtel du Palais de se maintenir dans la catégorie palace, qu’il est le seul à détenir sur toute la côte atlantique. « C’est le bon choix pour Biarritz et pour tout le Pays basque » a déclaré Olivier Lépine, le conseiller spécial tourisme de Michel Veunac, qui mènera les négociations dans les prochains mois avec Guy Lafite l’adjoint aux finances, et Jean Luc Cousty, le directeur de l’Hôtel du Palais et leurs équipes.

Avec cette nouvelle vie promise à son palace et l’ouverture de nouvelles lignes aériennes, Biarritz compte bien s’affirmer dans la durée comme une destination incontournable dans le monde du tourisme de luxe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *