HOMMAGE – Delage en vedette au Rétromobile

Six modèles du constructeur français seront exposés, 90 ans après le titre de champion du monde…


delage-3La prochaine édition du salon Rétromobile, du 8 au 12 février mettra à l’honneur les Delage. On pourra ainsi admirer six bolides qui se sont illustrés sur les circuits, jusqu’au début des années 1950.

Il y a 90 ans, un constructeur français remportait avec panache le titre de champion du monde des Grand Prix contre Bugatti et Talbot. Robert Benoist et sa Delage 1500 décrochaient la victoire à tous les Grand Prix de la saison : Montlhéry, San Sebastian, Monza et Brooklands.


delage-1« Louis Delage avait mis en œuvre tous les moyens de l’entreprise pour faire de la biplace Grand Prix de 1926, déjà extrêmement performante, une gagnante absolue. Son ingénieur Albert Lory avait encore amélioré ce qui était déjà son chef-d’œuvre : le moteur huit-cylindres 1500 à compresseur était une merveille de mécanique, conçu avec la précision d’une pièce d’horlogerie. Avec ses deux arbres à cames en tête et toutes ses pièces mobiles montées sur rouleaux, il développait une puissance spécifique de plus de 100 ch/litre et il était capable d’atteindre un régime de 8 500 tr/mn, des valeurs supérieures à tout ce que l’on connaissait alors ».


delageQuatre voitures et cinq moteurs avaient été construits par Delage pour la saison 1927 ; elles sont numérotées de 1 à 4, de même que leur moteur. En 1936, à la demande du prince Chula pour son cousin le prince Bira, brillant pilote privé, deux autres châssis ont été dessinés par Lory pour bénéficier d’une nouvelle suspension avant à roues indépendantes. Réalisés en Angleterre ils sont, par convention, dénommés “GP5” et “GP6”. En tout, six voitures ont donc existé, mais dont les deux “familles” (1927 et 1936) n’ont jamais été réunies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *