Herakles perce dans l’automobile

Le groupe basé en Aquitaine produit les pastilles de propergol pour les airbags…

herakles2arianeLe propergol solide. Kézako ? Il suffit de demander aux leaders mondiaux, Herakles, fusion de deux filiales de Safran : Snecma Propulsion Solide (Le Haillan) et SNPE Matériaux Energétiques (Saint-Médard-en-Jalles).

Jusque là, le fameux propergol (constitué essentiellement de perchlorate d’ammomium), dispositif pyrotechnique, se retrouvait plutôt dans les moteurs du lanceur Ariane 5 et même dans la préparation du futur lanceur Ariane 6.


AIRBAGAvec 160 tuyères d’Ariane livrées, 19 sites dans le monde et 3.3000 collaborateurs (110 salariés en France), Herakles, le demi-dieu grec connu pour sa force et son courage, est en train de trouver une diversification à son activité, grâce à un autre usage du propergol solide.

Car les déclenchements au gaz des airbags sur certains véhicules aux Etats-Unis ont causé des accidents mortels. Il fallait trouver rapidement une solution de rechange, dont disposait déjà Herakles qui sait équiper les véhicules d’une pastille de propergol dans les airbags, dont l’explosion déclenche le système de gonflage sauvant des vies.


SAFRAN SITEDepuis quelques mois, c’est au sud de Shangai, en Chine, qu’une quarantaine de salariés produisent les pastilles de propergol pour les airbags, avec des coûts de production inférieurs à ceux de la France, de l’ordre de 20 à 30% moins chers. Ce qui garantit d’ores et déjà un joli chiffre d’affaires à la société, malgré les 10 millions d’euros investis sur le site chinois.

Une assurance vie aussi pour la société qui restera dans le giron de Safran et Airbus. Ouf. Vive le propergol !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *