ETONNANT – La voiture du bonheur ?

Avec le développement des véhicules autonomes, l’idée est d’évoluer vers une vision nouvelle pour « rendre heureux »…


Pour les constructeurs, la révolution est en route. Si le premier bénéfice attendu de la voiture autonome est la sécurité (certains comme Volvo affichent l’ambition zéro accident), on parle aussi de voiture partenaire pour le confort et même pour l’émotion et le… bonheur. Rien que çà !

C’est le géant Toyota qui enfourche allègrement ce cheval de bataille, en voulant faire de la voiture un compagnon et pas seulement une machine, même perfectionnée. C’est audacieux, mais le leader mondial est déjà dans cette démarche avec son Concept-i, entré dans l’ère de l’intelligence artificielle.


Déjà, la voiture imaginée par les Japonais parle au conducteur quand il se met au volant. Elle propose par exemple différentes destinations pour programmer la navigation. En plus, elle l’observe avec l’œil d’une caméra, et si elle lui trouve « l’air très joyeux » elle lui conseillera de prendre « la route la plus joyeuse », car plus scénique.

On voit déjà apparaître de nombreux dispositifs qui signalent les dangers potentiels. Mais la voiture autonome offrira bien d’autres options dégagées des soucis de conduite : avec des ambiances sonores et lumineuses pour se détendre, avec des sièges massant le conducteur et ses passagers, avec de multiples distractions autorisées par une voiture hyper connectée. Bref, un autre univers complètement différent de celui offert par l’automobile actuelle.


Les reconnaissances vocale, faciale et biométrique sont dans le viseur pour élargir les possibilités de personnalisation. Ainsi, des ambiances et des programmes différents pourront être servis en fonction de chaque passager, de son état physique, de sa santé, de ses goûts, de ses humeurs et de ses envies.

Hyundai travaille sur des capteurs dans les sièges pour analyser la position du conducteur et des passagers. Mais aussi dans la ceinture de sécurité et dans le volant pour suivre le rythme cardiaque, la respiration, la fatigue, l’endormissement, le stress…

Le groupe sud-coréen va plus loin en testant des solutions « sensorielles ». Par exemple, de l’air frais, des odeurs, des lumières, des températures pour réveiller ou détendre les personnes à bord.


 

L’étonnante Oasis…

Derrière ce doux nom, se cache un véhicule urbain conçu par le Suisse Rinspeed avec plusieurs industriels. L’Oasis veut être un véritable salon roulant, grâce à un habitacle spacieux et adaptable.

Quand le véhicule passe en mode autonome, il se transforme. Le volant s’efface pour laisser la place à une tablette et un écran géant (s’étalant sur toute la largeur) offrant un environnement très complet. Les informations liées à  la conduite sont remplacées par des applications pour le travail (vidéoconférence et     autres dispositifs professionnels) ou pour se divertir.


Bien entendu, on pourra depuis la voiture effectuer tous les types de paiement, que ce soit pour le parking et l’essence, ou pour toute autre opération.

Une chose est sûre, l’intérieur des voitures est en train d’être totalement repensé en anticipant des besoins et des pratiques très différents. Voiture sans chauffeur oblige ! On annonce la commercialisation de ces véhicules révolutionnaires dès 2020. C’est déjà demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *