Fiscalité auto : l’essence alignée sur le diesel

Nouveau coup dur pour les voitures diesel. Elles vont perdre un avantage souvent décisif chez les professionnels…


diesel3Un amendement au projet de loi de finances 2017 prévoit l’alignement en cinq ans du régime de la TVA sur l’essence et sur le diesel. Actuellement, les entreprises peuvent déduire 80% de la TVA sur le gazole, progressivement il en sera de même pour l’essence. Ce qui pèsera très fortement sur le marché des flottes d’entreprises.

Le gazole est toujours le premier carburant vendu en France, en raison des multiples incitations fiscales dont il a bénéficié. C’est donc une page qui se tourne avec un revirement du point de vue des autorités françaises.


DIESEL SE DECHAINELe record a été atteint en 2008, avec une part de marché de 77,3% pour les véhicules diesel. Depuis, ces derniers ne représentent plus que 52,5% des immatriculations des voitures particulières neuves. Et la chute va s’accélérer.

Cependant, le parc roulant restera encore majoritairement diesel pendant plusieurs années, en attendant le remplacement progressif des véhicules. Au 1er janvier 2016, 19,9 millions de voitures diesel étaient toujours immatriculées dans l’Hexagone, soit 62,2% du parc.


DIESELC’est à la fin de 2015 que Matignon a lancé l’offensive contre le diesel. Le gouvernement a commencé à s’attaquer à la Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE). La taxation du diesel a ainsi été alourdie de 1 centime par litre en 2016 et elle le sera de 1 centime de plus en 2017. Parallèlement, celle de l’essence sera réduite de la même somme.

L’écart de taxation TTC, qui s’élevait à 15 centimes environ fin 2015, sera réduit de près d’un quart d’ici à 2017. Entre la taxe carbone et la réduction de l’avantage fiscal, les taxes sur le gazole ont augmenté au total de 3,5 centimes d’euro en début d’année.


DIESEL CITROENMais, cette guerre contre le diesel inquiète certains constructeurs français qui s’étaient taillé une solide réputation dans la fabrication de moteurs utilisant le gazole.

La volonté d’aligner totalement la fiscalité liée aux deux carburants vient donc de s’affirmer encore plus fort et le résultat final ne fait plus de doute. La fin du diesel est programmée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *