EVENEMENT – L’Electric GT va booster un E-Circuit à Pau-Arnos

Le futur championnat international installe son siège en Béarn sur ce site qui vise à attirer des entreprises innovantes autour des véhicules propres…


Ce jeudi, sur le circuit d’Arnos, au Nord-Ouest de Pau, les promoteurs de l’Electric GT ont annoncé leur arrivée. Une belle opportunité pour le circuit et la région de prendre position dans ce secteur d’avenir que représente la compétition zéro émission.


Le siège de l’Electric GT regroupera l’ensemble des programmes d’essais sur et hors piste, avant que ce championnat ne lance sa toute première saison sur le Circuit Paul Ricard le 25 novembre 2017. Il coïncidera avec l’ambitieux projet « Pau E-Circuit » qui souligne, selon le président du circuit, Philippe Costemale, « la volonté de la Région Nouvelle-Aquitaine à devenir un véritable incubateur des nouvelles technologies et énergies propres ».


Il y avait du beau monde pour marquer cet évènement. Ainsi,  Jean-Pierre Jabouille, multiple vainqueur de Grands Prix en Formule 1, Stéphane Ortelli, vainqueur des 24 Heures du Mans, et Olivier Lombard, membre du Club des pilotes de l’Electric GT, ont roulé sur le tracé de 3 km au volant de la Tesla Model S en configuration course.

Pour célébrer cette étape importante, l’Electric GT a également lancé son Club des Fondateurs, forum prestigieux où les fans de Tesla et Véhicules Électriques peuvent rejoindre l’équipe qui a fait de cette compétition visionnaire une réalité.

Pour plus d’informations sur le Club des Fondateurs EGT et les avantages offerts à ses membres, rendez vous sur www.electricgt.co/founder/


Le circuit Pau-Arnos plébiscité…

Le patron de l’Electric GT, Mark Gemmell, a été très clair : « Le circuit Pau-Arnos est le meilleur endroit possible pour accueillir nos futurs partenaires, écuries, pilotes, et invités VIP. Les locaux de l’Electric GT (EGT) seront ainsi nichés au cœur de la superbe campagne française. Ceci nous rappelle que la technologie peut non seulement nous aider à protéger la planète mais également à profiter de ses richesses ».


Selon lui, « l’EGT va servir de catalyseur et d’inspiration pour l’innovation. Le championnat zéro émission se développera principalement depuis notre nouveau siège et ses alentours, ce qui offrira de belles opportunités commerciales pour la Région Nouvelle-Aquitaine.

Le sud-ouest de la France est fin prêt à devenir le porte-étendard des énergies propres ; de nombreuses sociétés spécialisées dans les technologies de pointe révolutionnaires sont d’ores et déjà basées dans les environs. En outre, les excellentes conditions climatiques de la région rendent le circuit praticable toute l’année pour effectuer des essais.

Peu d’endroits au monde peuvent se targuer d’offrir un tel niveau d’accueil et d’hospitalité. Nous sommes très reconnaissants envers le formidable soutien dont fait preuve l’ensemble des acteurs du projet et nous sommes convaincus que cette collaboration fructueuse profitera à tous. »


Un E-Circuit à fond dans l’innovation…

Philippe Costemale, qui a pris le relais de Bernard Teulé à la tête du circuit d’Arnos, dans la tradition familiale, a donc annoncé une évolution importante du site béarnais qui s’engage résolument dans les énergies renouvelables et la mobilité durable.


« 
Nous sommes convaincus que le Pau E-Circuit, situé près de la zone industrielle Pau-Lacq, bassin historique de l’innovation en matière d’énergie, représente le partenaire idéal pour l’EGT et son développement.

Le championnat va ainsi pouvoir bénéficier des ressources et installations de recherche dernier-cri du pôle d’excellence technologique de la Région Nouvelle-Aquitaine.

L’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA) est l’un des campus les plus réputés pour l’Énergie et l’Environnement avec des programmes dédiés à la Transition Énergétique, en partenariat avec des sociétés de pointe et leaders sur les secteurs du stockage d’énergie, des énergies renouvelables, et de la nouvelle mobilité. »


Un nouveau championnat électrique…

Annoncée le 9 mars 2016, la première saison du championnat Electric GT se déroulera au volant de la Tesla Model S P100D avec un coup d’envoi au Circuit Paul Ricard en novembre 2017. Les huit autres manches de cette campagne inaugurale auront lieu en 2018.

20 pilotes internationaux, hommes et femmes, seront répartis en 10 équipes professionnelles et s’affronteront tout au long de cette première campagne avec des voitures identiques dotées des tout derniers équipements de sécurité OMP et chaussées de pneumatiques Pirelli sur-mesure.


Toutes les épreuves comporteront 20 minutes d’essais libres et 60 minutes de qualification avant les deux courses de 60 km disputées l’une de jour et l’autre au crépuscule.

Chaque manche se déroulera sur un week-end, dans le cadre d’un festival consacré aux technologies et à l’innovation en matière de développement durable sur les circuits et en-dehors. Les fans pourront suivre les courses via Periscope, Twitch et YouTube, et interagir directement avec les équipes via les plateformes des réseaux sociaux.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *