ENVIRONNEMENT – L’électrique conduit-il à une catastrophe écologique ?

Carlos Tavares, le patron de PSA interpelle : « Est-ce que nous sommes sûrs de ce que nous faisons ? »…


Plusieurs vois s’élèvent pour alerter sur les problèmes potentiels que pose le développement des véhicules électriques de manière non maîtrisée. L’impact de la fabrication et de l’usage de ces véhicules pourraient réserver des surprises sur le plan sociétal.

Le débat est majeur alors que les réglementations en préparation pour les limitations des émissions de CO2, notamment avec le plan climat de Nicolas Hulot, pousse à commercialiser un volume important de véhicules électriques.


« Est-ce que nous avons regardé l’approche 360° ? Est-ce que l’on ne va pas se retrouver dans 10 ans à se dire que l’on a loupé quelque chose de fondamental ? » s’interroge Carlos Tavares.

Il est en effet nécessaire de prendre en compte la dimension énergétique, mais aussi les terres rares (matières minérales aux propriétés exceptionnelles, utilisées dans la fabrication de produits de haute technologie), l’empreinte carbone de la fabrication des batteries et leur recyclage.


Pour ces mêmes raisons, l’Union française des industries pétrolières considère que le véhicule électrique n’est pas la solution. « Il est important pour résoudre le problème de pollution dans les villes. Mais, imposer ce type de véhicule massivement pourrait se traduire par une catastrophe écologique ». Les professionnels soulignent que le bilan carbone sur l’ensemble du cycle de vie n’est « favorable qu’au bout de 50.000 à 100.000 km » par rapport aux véhicules thermiques.


De plus, l’Ufip estime que la mobilité restera le secteur le plus consommateur de pétrole, tiré par les besoins du transport aérien, maritime et des véhicules légers d’ici à 2040. Ainsi, la fédération professionnelle « essaie de comprendre » l’objectif de fin des véhicules thermiques en 2040 inscrit dans le plan climat de Nicolas Hulot.

Toujours selon l’Ufip, en 2040, malgré une baisse de consommation, la dépendance au pétrole sera encore majeure en France : environ 76% contre seulement 3% pour l’électricité. Au niveau mondial, le nombre de véhicules en circulation va passer le cap 2 milliards d’ici 2040, dont seulement 150 millions seront électriques, et 50 millions hybrides.

One thought on “ENVIRONNEMENT – L’électrique conduit-il à une catastrophe écologique ?

  1. Il n’y a pas besoins d’etre ingénieur pour le comprendre.
    Merquel à joué à l’apprentie sorcière avec le rejet de l’atome,on voi
    déjà le résultat !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *