ELECTRIQUE – 122.000 points de charge déjà en place

La filiale d’EDF chargée de l’exploitation et du développement des réseaux de distribution d’électricité (Enedis, ex-ERDF) va accélérer le déploiement des bornes…


Tous types confondus, 122.000 points de charge sont aujourd’hui mis à disposition des détenteurs de véhicules électriques. 51% d’entre eux sont en réalité installés au sein de sociétés, 36% chez les particuliers et 13% sur l’espace public. Ce qui représente une croissance de 51% entre décembre 2015 et décembre 2016 et un maillage plus dense en Ile-de-France, dans le Sud-ouest et en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Ce déploiement n’en est pas moins limité dans l’absolu, en partie à cause du coût de l’installation et du raccordement, qui oscille entre 100 à 1.000 euros pour une borne privée et s’élève à environ 5.000 € pour un point de charge public, selon Enedis.


Côté financement, « les constructeurs de véhicules peuvent offrir l’installation et il existe un crédit d’impôt de 30% », a souligné Jean-Christophe Bonnard, directeur général des mobilités électriques d’Enedis.

Dans la loi sur la transition énergétique, la France s’est pourtant fixé l’objectif ambitieux de réaliser 7 millions de bornes en 2030. A plus court terme, entre 400.000 et 800.000 points de charge devraient voir le jour dès 2020, pour former un réseau de 3 à 6 fois plus important selon les prévisions de la filiale d’EDF.


Appels de puissance…

« Le développement de la recharge des véhicules électriques peut provoquer des appels de puissance tout au long de la journée. Il faut donc inciter à les utiliser au moment le plus opportun, quand le coût est plus faible et que le réseau est moins congestionné », a expliqué Laurent Ferrari, directeur Clients et Territoires d’Enedis. Des systèmes de recharge intelligents permettraient aussi de réduire les pointes sur le réseau par deux ou par trois (en puissance).


La mise en place d’un seul et même réseau national constitue le deuxième défi. Ce réseau offrirait trois services attendus de pied ferme par les usagers : la création d’une carte de localisation GPS de tous les points de recharge publics, la possibilité d’en réserver un à l’avance et le paiement par une seule et même carte.


Cinq projets dans les tuyaux…

La filiale d’EDF affirme que les 5 projets les plus aboutis permettraient d’accroître le réseau actuel de 25.000 bornes de recharge dans un futur proche. En première ligne, le plan Bolloré, qui cible 15.718 points de charge, mais dont le financement reste flou. Le programme de subventions Advenir vise quant à lui 2.836 bornes installées à domicile d’ici fin 2018 pour un investissement de 10 millions d’euros. Il est complété par le plan des Hauts-de-France (2.465 bornes), le réseau e-born (1.746 bornes en Rhône-Alpes) et le programme d’Occitanie (1.249 bornes).


A plus long terme, la recharge des véhicules électriques offre des perspectives qui dépassent la seule mobilité. Dans les 15 ans, les batteries devraient en effet stocker de l’électricité pour un usage domestique.

Selon les perspectives d’Enedis, la France pourrait compter 6 millions de véhicules électriques en 2030. Ce qui représenterait 3% de la consommation électrique hexagonale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *