Deuxième jour pour un étonnant festival avec Emmaüs

Après M et Keziah Jones, Chinese Man et Les Ogres de Barback… des échanges et des débats

La 7ème édition du Festival Emmaüs Lescar-Pau (hier et aujourd’hui) veut être celle de l’âge de raison. Retour en force de la chanson française, soirée dédiée aux hommes et femmes du village… la Communauté organisatrice ne change pas les couleurs de sa palette.

.

02 CHINESE MAN

 

L’engagement, l’originalité et le franc-parler sont profondément ancrés dans ses gènes. Pour preuve, le Festival Emmaüs Lescar-Pau laisse une place de choix aux artistes déjantés et à la jeunesse militante. Toujours associées aux concerts, les conférences-débats s’ouvrent aux idées tournées vers une société alternative.

.

Le chaudron des alternatifs qui oeuvrent au quotidien, c’est du côté du Village associatif qu’il se trouve. Il réunit plus de quarante associations engagées installées à l’entrée du Festival Emmaüs Lescar-Pau. La batucada du Village Emmaüs Yélé Kabé, anime des temps de pause.

Le cœur du festival, à savoir les conférences débats ont pour thématique : « Et si on pensait collectif ? Les jeunes s’engagent ! ». Le programme des conférences est à retrouver sur le site d’Emmaüs Lescar-Pau.

.

Côté concerts la chanson française est donc à l’honneur ce soir encore. A menu : Dub Inc – Chinese Man – Les Ogres de Barback et la Fanfare Eyo’nle (20 ans) – The Gladiators featuring Droop Lion – La Rue Kétanou – High Tone / Toulouse Soul Club.

 

02 OGRES BARBACK_

Attention, on affiche complet et les embouteillages sont nombreux à l’approche du village d’Emmaüs sur la rocade nord de Pau, entre la route de Bordeaux et l’échangeur de Lescar.

.

Informations au 05 59 81 17 82 et sur le site Internet du festival.

.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *