SURPRENANT – Des voitures vont bientôt voler sur l’eau au coeur des grandes villes

Le skipper Alain Thébault a testé la SeaBubble sur le Seine : un engin pour révolutionner la circulation dans les métropoles…


Le bouillant navigateur qui a le premier fait planer un bateau au-dessus de l’eau avec son impressionnant hydroptère a décidé de se lancer dans un nouveau défi en créant le SeaBubble, un véhicule destiné à naviguer dans les villes.

Et la maire de Paris, Anne Hidalgo, a eu l’occasion de la tester sur la Seine entre le musée d’Orsay et la tour Eiffel.


Alain Thébault a lancé  la fabrication de ses étonnantes « Bulles ». L’objectif est d’en vendre 500 unités dès cette année.

Et dès le mois de septembre, 4 « taxis volants » de série pourront être essayés par les visiteurs.

 


Plusieurs grandes capitales mondiales sont déjà intéressées, en plus de Paris. Particulièrement Londres qui y verrait une solution efficace pour réduire les embouteillages. « Dans 20 ans, il y aura des bulles partout » a déclaré le navigateur.

Un prototype du SeaBubble donne déjà satisfaction au skipper (développé dans le plus grand secret) qui a créé sa start-up avec l’appui d’Henri Seydoux, le patron de Parrot (drones).

 


HYDROCette « Bulle » a une coque en fibre composite en lin et navigue sur quatre foils (grandes ailes/dérives) qui ont le mérite de ne pas provoquer de vagues et d’offrir un confort maximum aux passagers.

Grâce à une faible consommation d’énergie, la SeaBubble peut être propulsée par un moteur électrique. Sa vitesse sera surtout limitée par la législation en vigueur : 18 km/h sur la Seine à Paris, 30 km/h à San Francisco.


seabubble-3Au départ, il y aura des chauffeurs, mais dans un deuxième temps ces véhicules révolutionnaires pourront devenir entièrement automatiques et autonomes. L’avantage est qu’il est plus facile de gérer la circulation sur un fleuve ou un lac que dans les rues d’une grande ville.

Selon Alain Thébault, le coût de production d’une bulle devrait se situer autour de 12.000 euros, et son prix public pourrait être de 30.000 euros.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *