Des taxis sans conducteur pour les JO

Le Japon teste le Robot Taxi qui pourrait rouler dès 2016…

ROBOT TAXI 3Les premiers véhicules autonomes sont déjà testés à Fujisawa, près de Tokyo. Créé par le roboticien japonais ZMP et l’opérateur de services internet DeNA, le Robot Taxi est dérivé de la Toyota Estima.

Ces taxis devraient être autorisés à prendre des passagers dès mars 2016 sur des trajets d’environ 3 km, entre le lieu de résidence d’une cinquantaine de passagers et différents lieux de la capitale japonaise.

 


ROBOT TAXI 2L’objectif est de pouvoir utiliser ces véhicules à l’occasion des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Mais aussi de les développer en milieu rural pour remplacer les transports en commun peu rentables.

Bien entendu, l’enjeu est aussi celui de la sécurité sur les routes dans un pays où le nombre de conducteurs âgés de 75 ans et plus atteindra 5 millions en 2018, comme le souligne le Guardian, ajoutant que la police nippone estime que les accidents impliquant cette catégorie de conducteurs ont augmenté de 20% en dix ans.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *