COUP DE GUEULE – Péages, des engagements non tenus

Augmentation des tarifs de 0,76% en moyenne, soit plus de deux fois l’inflation…


autoroute3À partir du 1er février, les usagers paieront plus cher le droit d’emprunter les autoroutes françaises. La ministre des Transports, Ségolène Royal, a validé une hausse moyenne de +0,76% (de +0,58% pour la SANEF et la SAPN à +1,20% pour l’ASF) ; c’est ce qui avait été demandé en novembre dernier par les Sociétés concessionnaires d’autoroutes (SCA). Pourtant, elle s’était engagée en octobre 2014 à obtenir des sociétés concessionnaires d’autoroutes (SCA) une baisse « d’au moins 10% du prix des péages ».


AC AUTOROUTE 5L’association « 40 millions d’automobilistes » a aussitôt réagi contre cette augmentation et a dénoncé l’absence d’action et de volonté de l’État pour redonner du pouvoir d’achat aux automobilistes et favoriser leur sécurité.

« C’est plus de deux fois l’inflation, qui s’établit pour 2016 à +0,36%. C’est proprement scandaleux ! s’est agacé Daniel Quéro, président de « 40 millions d’automobilistes ». Le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux nous a fait part en début de semaine dernière des mauvais résultats de la sécurité routière pour 2016 et de sa volonté de voir cette courbe s’infléchir, mais parallèlement, on réduit encore l’accès des automobilistes au réseau le plus sécuritaire. C’est inacceptable ! »


AC AUTOROUTE*2Pourtant, à l’initiative de l’association, le Comité des usagers des routes avait rédigé un courrier à l’attention de Ségolène Royal pour lui rappeler ses engagements passés et lui demander d’informer le Comité des motifs invoqués par les SCA pour justifier une nouvelle demande de hausse des prix.

« La Ministre n’a même pas daigné répondre à cette lettre ! C’est pourtant un sujet éminemment important et qui concerne plus de 40 millions d’usagers de la route en France. Est-ce le signe d’une simple impolitesse ou du fait qu’elle n’assume pas ses décisions ? Car il y a en effet de quoi avoir honte : faire des promesses et ne pas les tenir, c’est mentir. Madame Royal est-elle seulement consciente que c’est la mobilité et la sécurité des Français qui sont en jeu ? » s’interroge Pierre Chasseray, délégué général de l’association.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *