COUP DE COEUR – La discrète Jensen Interceptor

L’étonnante GT anglaise d’inspiration italienne reste une référence…

Jensen Interceptor 2L’Interceptor a vu le jour en 1966 à West Bromwich, près de Birmingham. Construit par Jensen Motors, le coupé 2+2 allie le classicisme du confort britannique à l’intérieur, l’élégance italienne pour son design et l’efficacité américaine pour la mécanique.

Peu connu en France, ce modèle a rivalisé d’entrée avec la Jaguar Mk2 et l’Aston Martin DB6. Sa ligne, imaginée à Milan, rappelle celle des Maserati et Ferrari de l’époque. Par contre, sa « bulle » arrière n’avait pas d’équivalent ; elle sera ensuite reprise par certains constructeurs, comme Citroën avec sa célèbre SM.


Jensen InterceptorL’intérieur très « anglais », tout en cuir, ronce de noyer et laine Wilton, offre un confort séduisant fait main. La Jensen Interceptor développe, en version d’origine, 335 chevaux avec un V8 Chrysler à la sonorité impressionnante. D’accord, ce moteur est extrêmement gourmand comme toutes les grosses cylindrées de l’époque. Mais, le plaisir est là.

La génération suivante, dans les années 1970, est dotée d’un V8 Chevrolet de 7,2 litres (385 ch) avec un triple carburateur. Un cabriolet suivra en 1974 au moment où la crise pétrolière compromet l’avenir du constructeur qui dépose son bilan en 1975 après avoir produit 6.400 exemplaires.


Jensen Interceptor 5L’Interceptor a séduit de nombreuses stars et inspiré quelques séquences au cinéma ou spots publicitaires comme celui ci-dessous avec Robbie Williams parodiant de James Bond pour « Café Royal ».

 

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *