Ça vous dit de devenir copropriétaire du château d’Etxauz ?

A Saint-Etienne-de-Baïgorry, l’association Etxauzia Nafartarren Etxea veut mobiliser tous les Basques

château d’Etxauz 6Au départ, c’est une idée un peu folle : et si on achetait tous ensemble le château du village ? C’est vrai que se dire châtelain, ça pose un max. Mais là, pas de petit partage entre trois ou quatre copains, qui retapent la tourelle le week-end à la fraîche, mais un vrai projet, impliquant l’ensemble des Basques, afin de racheter le château médiéval d’Etxauz.


château d’Etxauz  2Un château en parfait état de marche, pourrait-on dire, en tout cas parfaitement bien conservé. Sa salle d’armes et son escalier médiéval font l’admiration des visiteurs, comme ses combles, exceptionnels et constituent un témoignage vivant du Moyen Age et de la Renaissance au Pays basque. La famille Etxauz régna pendant cinq siècles sur la vallée, et s’illustra dans l’Histoire de France et de Navarre, avec entre autres un grand chevalier et un évêque.


château d’Etxauz 3Mais tout cela remonte à il y a fort longtemps. Aujourd’hui, c’est un couple américain qui en est propriétaire et qui veut s’en défaire. L’occasion pour certains, regroupés sous la bannière de l’association Etxauzia Nafartarren Etxea de se mettre en tête de le racheter. Seulement voilà, le petit bijou coûte trois millions d’euros, plus les frais annexes, type notaire, réaménagements, etc.

D’où l’idée de lancer une campagne de récolte de fonds via Internet. Le calcul est simple : il y a trois millions de Basques, donc si chacun donne 1 euro, on peut racheter le château…


château d’Etxauz 9Naturellement, ce ne sera pas pour le faire visiter aux familles endimanchées. Mais pour en faire un centre d’interprétation du patrimoine et de la culture, et doter ainsi Iparralde d’un point physique pour la diaspora basque.

Les idées ne manquent pas ; il pourrait aussi devenir un lieu de promotion pour les entrepreneurs bas-navarrais, qui y tiendraient leurs séminaires, en même temps qu’une bibliothèque. Et accueillir aussi réceptions, mariages, conférences et autres libations.


château d’Etxauz 7Utopique, tout ça ? Pas sûr car le projet repose sur un vrai concept. Ne rêvons pas, le slogan « 1 Basque, 1 euro » ne va pas mobiliser en masse l’ensemble des habitants ou la diaspora.

Mais si les entreprises locales mettent au pot, si la communication est bien menée, il est fort possible que le château d’Etxauz repasse sous pavillon français ; enfin basque ou navarrais.

Réponse d’ici quelques mois.

Photos : www.etxauzia.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *