La Braderie d’Hossegor est remise en cause

Malgré une affluence exceptionnelle, l’évènement pascal doit évoluer…

Je ne sais pas vous, mais croyez bien qu’en Espagne ou dans le Sud-Ouest, généralement quand on parle d’Hossegor, certes tout le monde répond illico plages et surf, mais aussitôt après, braderie, vente de Pâques ou déballage, zone Pédebert. Avec des euros dans les yeux comme dans un fameux Tex-Avery !
.
BRADERIE 2014C’est que, depuis 1986, l’événement a eu le temps de s’installer et de drainer des sousous pour la zone, soit 8 à 10 millions d’euros, et environ 110.000 personnes sur quatre jours. Pas de la gnognotte.
.
Seulement voilà, cette grande braderie pour connue qu’elle soit, coûte cher. De l’ordre de 250.000 euros en dépense, entre sécurité, parkings, hygiène, etc, dont la moitié est prise en charge par les marques Billabong et Rip Curl.
.
braderie3Une situation qui ne peut plus et ne va pas durer, si les commerçants de la zone ne s’investissent pas davantage dans l’événement. Les risques aujourd’hui sont concrets : plus d’autorisation préfectorale en raison de la sécurité, plus de parkings (issus des champs loués), et le retrait des deux mastodontes du surf précédemment cités et financiers de l’opération à 50%, donc.
.
Du coup, le message est péremptoire : soit il y a implication urgente et massive, soit trois possibilités sont à redouter cruellement.
.
La première, c’est l’annulation pure et simple de la manifestation. Ou alors, deuxième possibilité, tout aussi cruelle, le déplacement de la braderie vers la zone Atlantisud ou le Pays basque – qui n’attend que ça ! -, la manne économique pour le territoire étant indéniable.
.
braderie1Dernière issue, privilégiée pour l’instant : continuer mais avec une gestion transitoire étalée sur deux ou trois ans et surtout, surtout, de nouvelles règles de participation.
.
Ne reste plus qu’à savoir si la braderie va être bradée sur l’autel de la négligence, ou si tout le monde va se relever les manches…

Prions les dieux du surf et du shopping que la deuxième possibilité l’emporte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *