Bientôt, des pneus à base de pissenlit

Continental passe la vitesse supérieure pour cet équipement révolutionnaire…

PNEUS PISSENLIT 3Le manufacturier prépare l’industrialisation de pneus baptisés du nom de ce caoutchouc issu du pissenlit « Taraxagum ». Continental a annoncé une phase de tests avancée, avec ses pneumatiques Hiver WinterContact TS 850 P issus de cette technologie. Les premiers essais sur route étant concluants, la fabrication pourrait être bientôt lancée.

Pour le groupe allemand, cette matière devrait s’avérer plus rentable que le latex utilisé actuellement dans la fabrication des pneumatiques. Ce dernier est obtenu en faisant couler de l’hevea un liquide épais qui s’apparente à la colle blanche.

 


PNEUS PISSENLIT 2Le problème est que cet arbre d’origine brésilienne est menacé par un champignon parasite. D’où la nécessité de trouver une solution de rechange. Il faut savoir que plus d’un milliard de pneus sont fabriqués chaque année, et que l’ingrédient principal (41% de sa composition) est le caoutchouc issu de l’hevea.

Autres contraintes : d’une part, l’arbre ne laisse s’écouler que l’équivalent d’une tasse de liquide en trois heures ; d’autre part, l’hevea doit avoir plus de 7 ans pour permettre de produire le latex.

Les recherches et les expériences menées sur le pissenlit, ont permis de mettre en évidence que sa tige et ses racines contenaient un liquide de mêle type que le latex. De plus, des scientifiques allemands ont mis au point une modification génétique du pissenlit augmentant le pourcentage de latex.

One thought on “Bientôt, des pneus à base de pissenlit

  1. Ce procédé est loin d’être nouveau: il a été utilisé par l’Union soviétique pendant la deuxième guerre mondiale. Si j’ai bonne mémoire, le Taraxagum est un pissenlit originaire de l’Asie centrale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *