START-UP – Innovation pour la location de voitures « adaptées »

La  MAIF est devenue actionnaire de Wheeliz, la plateforme dédiée aux véhicules pour personnes à mobilité réduite…


La société créée par Charlotte de Vilmorin (25 ans) a réalisé sa première levée de fonds pour développer la location entre particuliers de voitures adaptées aux fauteuils roulants. Le groupe mutualiste y a participé via son fonds MAIF Avenir, ainsi que l’autre partenaire historique Keolis, filiale de la Sncf.

« Cette prise de participation au capital de Wheeliz conforte à la fois notre stratégie sur le champ de l’économie collaborative et l’engagement historique de la MAIF en faveur du handicap », a souligné Christine Mathé-Cathala, directrice générale adjointe du Groupe MAIF.


Constatant les manques dans ce domaine, la jeune femme a commencé par ouvrir un blog (wheelcome.net) et écrire un livre pour apporter un témoignage de sa vie en fauteuil roulant : « Ne dites pas à ma mère que je suis handicapée, elle me croit trapéziste dans un cirque ».

Avec Wheeliz, Charlotte de Vilmorin a passé la vitesse supérieure pour mettre en contact les particuliers ayant un véhicule adapté et les personnes en fauteuil, et favoriser la location à la journée.


Chaque propriétaire d’une telle voiture fixe son prix de location, tandis que Wheeliz rémunère sa prestation par une commission.

Outre la mise en relations entre propriétaires et utilisateurs, la start-up propose une assurance spécifique avec la MAIF. Ce contrat protège le propriétaire durant toute la durée de la location. Il est assuré en tous risques contre tous les cas de figure : collision, vol, incendie, bris de glace. En cas de dommages, MAIF Assistance prend en charge le remorquage de la voiture, et met à disposition un véhicule de remplacement.


Quant aux locataires, ils sont assurés en tant que conducteurs. En cas de panne ou d’accident, MAIF Assistance intervient 24h sur 24 pour dépanner le véhicule et prendre en charge les passagers.

Wheeliz revendique déjà 4.200 utilisateurs et 600 véhicules équipés d’une rampe ou d’un poste de conduite aménagé. La start-up compte doubler ses effectifs, dans le but d’accélérer son développement sur le marché français et d’optimiser son service, notamment via la sortie d’une application mobile.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *