LEADER – Un Gersois roi des horodateurs connectés

L’Auscitain Bertrand Barthélémy pilote Parkeon, le N°1 mondial du secteur, et ses 1.100 collaborateurs. Un secret : Smart City, la ville intelligente…


Si vous voulez en savoir davantage sur le sujet, rencontrez donc Bertrand Barthélémy. Quand il est arrivé chez Parkeon, la société était à l’agonie. Six ans plus tard, elle s’est imposée comme leader mondial de son secteur. Retour sur une réussite, elle aussi intelligente…

Si vous faisiez Polytechnique, ou « l’X » comme on dit, entre 1983 et 1986, vous y avez peut-être rencontré un Auscitain pur souche, du nom de Bertrand Barthélémy.


Mais si, souvenez-vous, le fils de Anne Joseph qui tenait la clinique d’Auch, créée en 1937 par le grand-père, Pierre. Oui, c’est ça, les deux étaient présidents du Sporting Club Auscitain. Bertrand n’a pas été le dernier puisqu’il jouait arrière, mais ça c’était avant, comme dit la pub. Avant de partir faire l’Ecole des Mines (il était bachelier à 16 ans) et donc de faire l’X.

Vous souhaiteriez savoir ce qu’il est devenu ? Eh bien, après s’être illustré comme conseiller du ministre du Travail pendant deux ans, puis un détour conséquent chez Capgemini, il a, depuis janvier 2011, repris la société Parkeon comme président. A l’époque, ça n’allait pas fort pour la société, c’est le moins que l’on puisse dire.


Mais aujourd’hui, ça marche comme sur des roulettes. Parkeon, ce sont plus de 1.000 salariés dont 600 en France (entre Paris et Besançon) et le leader mondial des horodateurs connectés. Présent dans 60 pays pour un total de… 200.000 horodateurs.

1.100 collaborateurs Parkeon sont répartis entre Europe, Australie et Etats-Unis.

Comme on aime beaucoup les chiffres, en voici quelques-uns, significatifs : 185 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisé en 2013 ; dont 85% a été fait à l’export ; plus de 4.000 clients ; et 80% des capitales européennes couvertes.


Leur secret ? Smart City. La ville intelligente. Comment ça marche ? Facile. Du Big data côté services, un paiement par mobile pour gérer son stationnement, un service de couponing intégré aux horodateurs Parkeon au service du commerce local (City Connector), Path to park ou l’application mobile pour se garer facilement et sans stress, Park&Live soit l’hyper proximité, et même Smart Transport ou des technologies intelligentes pour faciliter l’accès aux transports urbains.

Le tout parsemé d’initiatives originales comme ces horodateurs d’Amiens, version Graff’Art. Franchement, ç’aurait été dommage de perdre Bertrand Barthélémy de vue, vous ne croyez pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *