FUTUR – Quelles villes avec les voitures autonomes ?

Moins de parkings, compréhension entre véhicules, émissions de CO2 inexistantes…


Comment le monde tel que nous le connaissons va changer grâce aux  voitures sans conducteur ? De multiples vidéos futuristes montrent comment les voitures sans  chauffeur pourraient incroyablement transformer l’environnement urbain autour du monde.

Les véhicules autonomes de l’horizon 2050 vont sans aucun doute ne plus produire de CO2, une innovation qui pourrait réduire la pollution dans nos villes.


De nouvelles recherches réalisées par l’Institut de l’ingénierie mécanique à Londres suggèrent que l’ère des voitures libres de tout conducteur pourrait avoir pour conséquence une petite révolution dans nos comportements : conduite plus sûre, plus propre et rues moins encombrées.

L’analyste indépendant du marché automobile mondial IHS Automotive affirme qu’en 2050, presque tous les véhicules personnels et commerciaux seront entièrement automatisés au Royaume-Uni.


Le leader en distribution de pièces détachées d’outre-Manche Euro Car Parts révèle que l’introduction des véhicules autonomes sur le marché à travers le monde changera considérablement le paysage urbain

Par conséquent, une multitude de métropoles se sont déjà équipées pour accueillir cette innovation tant attendue. Pour exemple, un ingénieux système de taxis automatisés à Singapour est testé dans la métropole avec succès depuis août 2016.


Pour cette année, Volvo lance son projet DriveMe à Gothenburg en Suède. Pendant ce temps, à Greenwich, le programme GATEway va introduire les bus entièrement autonomes dans les rues de Londres.

À travers une vidéo interactive en 3D disponible sur son site illustrant les résultats d’un récent projet de recherche, la compagnie Euro Car Parts a pour but de nous projeter dans le futur en montrant comment pourraient être les rues de nos villes une fois adaptées à l’idée des véhicules automatisés.

Les résultats de cette recherche démontrent une réduction conséquente de la place des parkings au sein des villes, une compréhension entre les véhicules, des émissions de CO2 inexistantes ainsi qu’un système permanent de transports publics entièrement indépendant de tout conducteur.


Ce changement urbain donnerait l’opportunité de rouler sur des routes deux fois moins larges et pourrait donc libérer une place conséquence pour les piétons. Ce nouvel espace disponible pourrait alors changer la façon dont les usagers se déplacent en milieu urbain. Par conséquent, les parkings auraient un tout autre usage : des bureaux ou des locaux d’entreprises y seraient créés pour développer un commerce de proximité en pleine ville.

À la suite de l’introduction des véhicules sans conducteur, nous n’aurions plus besoin de signalisation routière et les intersections fréquentées seraient équipées de technologies qui permettraient aux automobiles de pouvoir communiquer entre elles sans aucune action des automobilistes. Les voitures seront capables de lire diverses informations depuis des marquages routiers sans fil.


Paul Baylis, directeur des relations publiques et de la communication d’Euro Car Parts au Royaume-Uni nous confie que « l’introduction des voitures sans conducteur à travers le monde est un pas de géant pour l’industrie en elle-même.» Cependant, il faut rappeler que cette innovation ne viendra pas sans conséquence et notre environnement se convertira en un espace qu’il faudra apprendre à connaître.

Depuis la largeur des routes jusqu’aux parkings réduits en passant par un air libre de toute pollution, cette visualisation nous révèle d’intéressantes informations sur comment les paysages s’adapteront aux innovations automobiles.

Pour lire le rapport de recherche ayant inspiré la vidéo développée par Euro Car Parts, cliquez ici


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *